Get Adobe Flash player
Catégories
ce site est utile, aidez nous à le maintenir au top

partenariat

Le Travail d’un Développeur d’Affaires et sa nécessité dans le développement d’une entreprise…

"Un développeur d’affaires peut prendre complètement ou partiellement en charge la prospection commerciale de votre réseau, il démarche en votre nom et décroche des rendez-vous. Il effectue également des relances commerciales (de manière à "nettoyer et purger" les déchets de prospections) de manière à faire aboutir des consultations. Il travaille essentiellement grâce à ses réseaux, par téléphone, par prospection, en employant bien souvent les NTIC, et il peut aussi envoyer des e-mailings ou des courriers. Il est bien souvent et peut devenir l’ambassadeur commercial de votre réseau. Pour cela, il doit parfaitement connaître votre métier et votre organisation et surtout vous apporter un plus à votre image, à votre marque. Il est nécessaire de contractualiser la démarche, pour prémunir l'entreprises et le développeur d'affaires, car le sujet est sensible, secret professionnel, brevet, image de marques, réputation, e-réputation, contrat, produits, clientèles, réseaux d'affaires,  etc etc … autant de domaines très sensibles pour les deux parties … Non !!!


 

Le point de vue d'un professionnel :


Le développement des affaires est en fait une combinaison d’analyse stratégique, de marketing et bien entendu de ventes. les Professionnels du développement des entreprises (ou «biz dev») peuvent et en fait doivent être impliqués dans les processus et l’ensemble de l’organisation de l’entreprise, depuis le développement des produits de leurs employeurs ou des entreprise qui l’ont mandatés et des services à développer, à la création des stratégies de marketing,  la génération de prospects, à la négociation et la conclusion de transactions.

 

Le Développeur Professionnel apporte une vision externe, pragmatique, dénuée de « sentiments » et de « préjugés », il reflète ainsi la réalité de la situation à l’instant « T »…

 

Il apporte à l’entreprise une analyse fondée et réelle de celle-ci.

 

Le travail de développeur professionnel est généralement d’identifier de nouvelles opportunités d’affaires et cela signifie de nouveaux marchés, de nouveaux partenariats avec d’autres entreprises, de nouvelles façons d’atteindre les marchés existants, ou de nouvelles offres de produits ou de nouveaux services pour ainsi mieux répondre aux besoins des marchés existants ou ceux pouvant êtres développés, puis de les mettre en place, les suivre et d’exploiter ces possibilités afin d’apporter de nouveaux ou plus de revenus.

 

Depuis longtemps le domaine est un cousin du marketing et des ventes, même si une organisation n’a pas  de département autonome de développement des affaires ou des employés avec la phrase « biz dev » dans leur titre professionnel, vous pouvez parier que les gens dans la vente et / ou marketing sont parfois sans le savoir obligés d’occuper des responsabilités de développement commercial. Vous pouvez trouver des emplois biz dev dans toutes les industries, les startups technologiques à d’énormes compagnies pharmaceutiques, l’ensemble des PME et TPE.

 

Ce que nous devons faire pour développer :

 

Notre travail dans le développement d’entreprises peut impliquer tout ou partie des éléments suivants:

Le premier aspect du travail du développeur professionnel est généralement d’identifier de nouvelles opportunités commerciales.

 

Cela signifie plusieurs choses, en termes de ce que vous ferez. D’abord, vous aurez besoin d’observer une veille économique pour être et rester au courant de ce qui se passe dans votre secteur, ou le secteur de vos concurrents, en termes de produits et de services, tarification, les stratégies de marketing, et ainsi de suite.

 

Deuxièmement, vous devez vous assurer que vous comprenez parfaitement les enjeux de l’entreprise, et ce sur une base permanente afin de comprendre la stratégie nécessaire à l’entreprise, comment votre entreprise se compare à ses concurrents, et comment elle est perçu sur le marché.

Troisièmement, vous aurez besoin de comprendre et d’identifié le marché pour l’entreprise, l’offre que le marché attend, désir, ce qui comprend comment on doit la changer, la modeler, la présenter, la formuler et même innover. Votre innovation c'est votre avenir

 

Ensuite, en développeur professionnel, vous aurez besoin de réfléchir de façon créative et même inventive, à tout ce que vous savez sur votre entreprise, sur son marché, ses capacités, ses domaines d’expertises, ses performances, son savoir faire, soit pour la transformer en l’amenant au changement et soit pour la promouvoir et la faire connaître

 

C’est la partie de la tâche dans laquelle vous allez  identifier les moyens possibles pour améliorer les ventes de votre entreprise, ce qui peut signifier, identifier quelque chose de nouveaux, les nouveaux segments de marché ou les futurs segments (ou de nouveaux clients potentiels), à de nouveaux canaux de vente pour commercialiser à travers, d’autres produits ou des services connexes sur le marché avec lequel vos produits ou services peuvent être combinés en synergie « , co-brandées » l’offre.


La prochaine partie du travail est la priorité des nouvelles opportunités d’affaires que vous avez identifié. Pour ce faire, vous aurez besoin de comparer le rendement potentiel de chaque nouvelle opportunité aux coûts de votre entreprise, ce qu’elle devra supporter pour l’exploiter. Ce qui signifie que des tableurs vont êtres utiles, des calculs seront important pour faire des choix et prendre des décisions, car la croissance ou le besoin de se développer peuvent mettre l’entreprise en position difficile, besoin de financement, voir à la faillite de celle ci …

 

Enfin, vous devez apporter les nouvelles opportunités que vous avez identifiés et leurs priorités à terme. En d’autres termes, vous serez amenez à négocier avec d’autres organisations, de nouveaux partenaires, fournisseurs, sous traitant, ou de nouveaux financiers etc … qui pourront vous aider à profiter des occasions que vous avez identifié. Et, si vous êtes bon dans ce que vous faites, vous serez l’élément clef  pour traiter avec les autres organisations pour accroître la rentabilité de l’entreprise et son développement futur

 

Vous pourrez être ainsi amené ou impliqué dans l’acquisition d’une autre entreprise, par exemple un petit acteur d’un secteur annexe ou connexe qui possède déjà une expertise dans le marketing à un public plus jeune, ou plus vieux, composez de particuliers ou alors de professionnels, ainsi que les canaux de distribution établis pour obtenir des produits ou des marchés, dont vous avez besoins pour le développement ou le complément de vos offres ou asseoir une offre globale, une dominance …

 

Le développement des affaires implique des degrés divers de la vente et de la stratégie. Dans certaines entreprises, les biz dev peuvent concentrer uniquement sur l’obtention de nouveaux comptes clients pour l’entreprise, tandis que dans d’autres ils peuvent entraîner seulement le développement de nouveaux produits. 

 

Pour des grandes entreprises comme par exemple Samsung, Peugeot, Vinci, Oracle, Cisco ou Microsoft, l’une des nombreuses responsabilités du biz dev est peut-être de décider quelle sera la futur acquisition afin de s’assurer qu’elle conserve sa force sur le marché dans le futur et son développement.

 

Travailler au développement des affaires est une excellente façon de devenir aptes à la stratégie d’affaires tout en acquérant une expérience pratique dans la négociation de prix et de la gestion des relations partenaires, de conflits, de crises.

 

l’Emplois de développeur d’affaires sont également très transversale, nécessitant une étroite collaboration avec différentes équipes internes et des entreprises partenaires telles que les ventes, d’ingénierie et de marketing pour assurer qu’un accord soit consommé. 

 

Avec son accent sur la stratégie, le biz dev oriente la direction d’une entreprise dans les offres forgé aujourd’hui afin de déterminer ce que le reste de la société va avoir à travailler demain.

 

Vous aurez besoin d’un sens aigu des affaires pour bien faire carrière de développement des affaires. Pour comprendre le paysage concurrentiel, vous aurez besoin des compétences solide dans la recherche et l’innovation. Pour analyser de nouvelles opportunités commerciales pour poursuivre votre carrière.

 

Vous aurez besoin d’excellentes compétences quantitatives et analytiques, pour négocier avec d’autres entreprises avec lesquelles vous pourriez éventuellement faire des affaires, vous aurez besoin de connaissances ayant d’excellentes aptitudes de communication, pour vous aider à rester informer. Et, bien sûr, pour conclure des affaires, vous aurez besoin d’être un killer, car vos adversaires  seront aguerris aux meilleurs techniques de ventes et eux peuvent peut être employer un Développeur d'Affaires …

développeur d'entreprises, développement d'entreprises, développement d'affaires, développeur d'affairesdéveloppeur d'affairesRéduction de coûtsoptimisation des coûtsConseil opérationnelGestion des Coûtsoptimisation des coûtsdépenses Entreprises,  Réduction de coûtsoptimisation des coûtsConseil opérationnel

Share
Partenariat OSEO-TOTAL en faveur des PME innovantes

Partenariat OSEO-TOTAL en faveur des PME innovantes Partenariat OSEO-TOTAL en faveur des PME innovantes

mercredi 12 octobre 2011

Partenariat OSEO-TOTAL en faveur des PME innovantes

François Drouin, Président Directeur Général d’OSEO et François Viaud, Directeur des Ressources Humaines de Total, viennent de signer un partenariat visant à conjuguer leurs efforts au profit des PME innovantes.

Fort de sa connaissance de ces entreprises, OSEO présentera à TOTAL des projets novateurs, dans les domaines technologiques intéressant ce grand compte.

Avec leur accord, les PME sélectionnées pourront ainsi bénéficier d’une mise en relation avec TOTAL en vue d’un financement. Cela leur permettra d’accélérer le passage à la phase industrielle ou le lancement commercial de leurs innovations.

Cette convention a le mérite d’optimiser et de valoriser la synergie des trois parties

prenantes :

- les entreprises innovantes pourront obtenir un financement complémentaire dans la phase critique de lancement de leur projet et se faire identifier par Total pour accéder à ses marchés,

- OSEO trouve un relais d’action pour prolonger son soutien dans

l’accompagnement et le financement de PME innovantes,

- TOTAL via son entité Total Développement Régional développera sa connaissance des entreprises dynamiques et de ses secteurs technologiques prioritaires.

Ce partenariat OSEO-TOTAL est un nouvel exemple de service permettant le rapprochement entre PME innovantes et grands comptes. Les premiers résultats attendus dès fin 2011 permettront à OSEO de promouvoir ce type d’action auprès d’autres grands comptes.

 

Lire la suite sur : Partenariat OSEO-TOTAL en faveur des PME innovantes.

Share
Joint-venture: un mariage de bonnes raisons

Si elle permet de s’implanter dans un pays étranger à moindre coût, la joint-venture entre une PME hexagonale et un partenaire local impose une étude préalable et un contrat bien bordé, pour que le mariage soit une réussite.

La joint-venture est l’une des trois solutions, avec la filiale et la succursale, pour réussir à mettre un pied dans un pays cible. Cette technique est très couramment utilisée dans le domaine de l’import-export. Elle consiste en un partenariat conclu entre deux ou plusieurs entreprises, afin de mener à bien une mission précise. La joint-venture prend ainsi la forme d’une coopération, c’est-à-dire un contrat de partenariat à durée limitée conclu entre plusieurs entreprises ou d’une société créée à partir de capitaux communs.

Quelles qu’en soient les modalités finalement choisies, les partenaires unissent leurs compétences, mutualisent leurs biens (outil industriel, investissement, etc.), partagent les risques et, par conséquent, les bénéfices.

Gagner en efficacité

« Les PME qui créent une joint-venture cherchent, en général à se lancer rapidement sur un marché », constate Aymeric de Mollerat, directeur des implantations internationales chez Erai, Entreprise Rhône-Alpes International, organisme de conseil. Le principal atout d’un tel dispositif est en effet est qu’il s’appuie sur l’expertise et les connaissances d’un partenaire local pour gagner du temps, ne serait-ce qu’en termes administratifs. « La joint-venture permet également de gagner de l’argent, puisqu’elle coûte moins cher que la création d’une filiale », souligne Robert Haehnel, consultant export et éditeur du site Lespmeex portent.com. Un partenaire local est également un précieux sésame pour la mise aux normes des produits sur le marché ciblé: il connaît les démarches nécessaires et les autorités. « Dans une joint-venture, les risques sont partagés, ce qui revient à les minimiser », ajoute Jean-Marc Faure, dirigeant du cabinet conseil en export Cognitif, membre du réseau Forma tex (Formation au développement international).

CE QU’IL FAUT RETENIR…

Les facteurs de succès d’une joint-venture:

> Bien comprendre l’environnement local et posséder les contacts nécessaires pour trouver le bon partenaire.

> Etre d’accord avec le partenaire sur le business model et avoir une vue identique de l’activité.

> Prévoir tous les scénarios possibles et faire rédiger un contrat soigné par des spécialistes: qui fait quoi, qui dépense combien qui empoche combien, qui décide, comment se séparer…

> Prendre le temps, ne pas agir de façon précipitée.

AYMERIC DE MOLLERAT, DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS INTERNATIONALES, ERAI.

Lire la suite sur : Joint-venture: un mariage de bonnes raisons – À la une – chefdentreprise.com.

Share
Jean Charest cherche des partenaires chinois et japonais pour le Plan Nord • Économie • 98,5 fm Montréal

QUEBEC – Le premier ministre Jean Charest effectuera une nouvelle mission en Asie à compter du 24 août dans l’espoir d’intéresser des gens d’affaires à investir dans l’exploitation des ressources naturelles.

M. Charest se rendra pour la première fois au Japon, du 24 au 27 août, avant de poursuivre son périple en Chine à la tête d’une délégation commerciale de plus d’une cinquantaine de représentants d’entreprises et d’institutions.

À Tokyo, le premier ministre québécois fera la promotion du Plan Nord auprès d’entrepreneurs susceptibles d’investir dans l’immense territoire nordique.

Pauvre en ressources naturelles, le Japon présente des perspectives «intéressantes» pour le développement du Plan Nord, estime-t-on au sein du gouvernement du Québec.

Le Japon est le huitième marché d’exportation du Québec avec des ventes annuelles totalisant 900 millions $. Le gouvernement québécois veut stimuler davantage les échanges commerciaux, d’autant plus que se profile un éventuel accord de partenariat économique entre le Japon et le Canada.

Le Japon figure parmi les trois pays «prioritaires», aux côtés de la Chine et de l’Inde, dans la stratégie adoptée par le ministère québécois des Relations internationales.

Vulnérable aux turbulences qui secouent l’économie des États-Unis, le Québec tente de s’affranchir de sa dépendance envers le marché américain. Comme l’ensemble des pays occidentaux, il se tourne vers l’Asie pour assurer sa prospérité.

La suite de l’article sur :  Jean Charest cherche des partenaires chinois et japonais pour le Plan Nord • Économie • 98,5 fm Montréal.

Share
Microsoft se moque de Google, High tech Actus !

Microsoft se moque de Google

Lors d’un grand événement interne, Microsoft a diffusé un petit clip qui tire à boulets rouges sur Google et notamment sur GMail, son application de messagerie, grand concurrent de Hotmail. Il ne devait donc pas se retrouver sur le Web, mais tout le monde sait qu’il suffit d’une fuite, si petite soit-elle, ou d’une inattention pour créer un buzz planétaire.

Et ça n’a pas loupé: dans cette vidéo Microsoft se moque ouvertement du webmail Gmail de Google et de sa politique d’affichage de publicités.

Cette vidéo de près de trois minutes commence par un message explicite : « la scène suivante représente l’expérience contraire de Office 365 ». Elle met en scène un postier très curieux, « Gmail Man », qui n’hésite pas à ouvrir les courriers de ses clients, à lire les lettres à haute voix, et à repérer des mots-clés afin de leur proposer de la publicité ciblée, pas toujours adaptée.

Avec ce clip, Microsoft rappelle que Google scanne les conversations pour afficher des liens sponsorisés. Les termes employés sont explicites : « scrutant chaque phrase et toute votre ponctuation (…), je regarde chacun de vos mails (…), et une publicité est née (…), je ne suis pas un facteur mais Gmail man (…), le business de la publicité ciblée pour chaque chose que vous (g)mailez »

L’appel vidéo sur Facebook

Marc Zuckerberg a confirmé l’existence d’une fonctionnalité d’appel vidéo intégrée à la messagerie instantanée de Facebook.

Le réseau social a incorporé la technologie de Skype qui pourra s’activer en cliquant sur l’icône vidéo après l’installation d’un plugin dans le navigateur. Une réponse à la fonction « Hangouts » de Google + lancée la semaine dernière.

Aucune information n’a été donnée sur l’intégration de l’appel vidéo dans les applications mobiles de Facebook.

Pour Skype, ce partenariat – dont aucun élément financier n’a été dévoilé – est l’opportunité de diffuser sa technologie à la communauté Facebook qui a atteint 750 millions de membres, selon Marc Zuckerberg.

Racheté par Microsoft pour 8,5 milliards de dollars en mai, le service de VoIP va-t-il pouvoir convertir une partie de cette masse d’utilisateurs à son service payant ? Les Facebook crédits pourraient en effet être un moyen efficace d’acheter des minutes Skype. Sur ses 124 millions d’utilisateurs actifs chaque mois, il compte seulement 8,1 millions de clients.

Lire la suite de l’article  sur … Actus (High tech) – actualités Madagascar avec l’Express de Madagascar.

Share
rejoignez moi sur viadéo
Sur Viadéo
Archives