Get Adobe Flash player
Catégories
ce site est utile, aidez nous à le maintenir au top

gaz

Le smart grid dépend d’une distribution efficace de l’énergie, même aléatoire #innovation

 

renewable energy

 

Mirabel proposera aux consommateurs et aux producteurs d’énergie une distribution plus efficace de cette dernière grâce à une organisation et une planification plus précise de la demande.

Afin de mieux utiliser le potentiel des énergies renouvelables (RES) dans les futurs smart grid, il faut pouvoir en prévoir, pratiquement en temps réel, la production et la consommation. Le projet Mirabel, soutenu par le Seventh Framework Programme (FP7) de la Commission Européenne, a pour but de permettre une meilleure redistribution de ces énergies à travers un ensemble d’infrastructures informatiques. Les chercheurs sont partis du principe que la plupart des RES sont dépendantes de facteurs extérieurs (direction et vitesse du vent, quantité de soleil…). Il est donc complexe pour les distributeurs d’exploiter correctement des énergies aléatoires et de proposer à leurs clients des offres en conséquence. Mirabel repose donc sur l’installation d’une entité informatique de balance de l’énergie au niveau régional (Balance Responsible Party ou BRP) qui recevra en permanence, par le biais du smart grid, les besoins de chaque foyer ainsi que les prévisions de production de RES de la part des compagnies d’énergies, sous la forme de micro-requêtes.

Prédiction et agrégation de requêtes pour une consommation maîtrisée

Ces informations pourront, soit être envoyées automatiquement par les objets eux-mêmes, soit par l’utilisateur. Compte tenu de ces données, la BRP va, grâce à des algorithmes, tout d’abord prévoir la consommation et la production d’énergie sur une période de temps donnée. Elle va ensuite agréger toutes les micro-requêtes similaires en macro-requêtes et organiser un emploi du temps par intervalles de 15 minutes avant d’envoyer une demande aux compagnies d’énergie pour que ne soit prélevé que ce dont les foyers ont besoin, au moment opportun. Par exemple, si une voiture électrique est à court de batteries le soir et qu’elle doit être utilisée le jour suivant, la BRP organisera son rechargement pendant la nuit (où la demande en énergie est plus faible) plutôt que le matin suivant. Idem pour la planification d’un lave-vaisselle avant d’aller se coucher. Il n’est pas forcément nécessaire que la machine soit effectuée immédiatement puisque les personnes n’en auront besoin qu’une dizaine d’heures plus tard. A charge pour la BRP de planifier cette consommation au bon moment.

Un fonctionnement dynamique pour économiser des coûts

Les avantages sont multiples puisque le système fonctionnera de manière dynamique à plusieurs niveaux. Si la production de RES est insuffisante pour une heure particulière de la journée, la BRP pourra envoyer des requêtes aux compagnies d’énergie pouvant contrôler leur production (pétrole, gaz, nucléaire). Elle pourra également, par exemple, se servir de l’énergie solaire non-utilisée d’un foyer pour la dispatcher ailleurs, en récompensant financièrement la famille en question. Le système sera aussi capable de trouver le meilleur prix pour une transaction d’énergie en temps réel. Le projet Mirabel, en traitant cette masse de données, devrait permettre aux compagnies de mieux planifier la gestion de leurs stocks. Il ne sera ainsi plus nécessaire de stocker indéfiniment de l’énergie (alors qu’il est moins cher d’en produire à nouveau) alors que la consommation dans les prochaines heures ne suivra pas. Le projet n’est encore qu’en phase de conception mais, selon les différents chercheurs, la mise en place de ces infrastructures économiserait 8 à 9% des coûts liés à l’énergie en Europe.

Lire la suite sur :  Le smart grid dépend d’une distribution efficace de l’énergie, même aléatoire | L’Atelier: Disruptive innovation.

#Innovation, #Europe, #Europe

Share

Russes achètent des blocs d’exploration dans le Solimoes pour 1 milliard de dollars – Terrain

L’accord d’1 milliard de dollars que la compagnie pétrolière brésilienne HRT Holdings et anglo-russe TNK-BP a publié le lundi ouvre la voie à une société étrangère reprendre l’entreprise dans le futur. Dans ses débuts au Brésil, TNK-BP a acquis 45% de 21 blocs d’exploration de pétrole et de gaz dans le bassin du Solimões, l’Amazone, transférée par la HRT.

Après 30 mois de l’approbation de l’accord par le régulateur brésilien, TNK-BP pourrait avoir droit à l’opération des blocs, si vous choisissez d’acheter plus de 10% du projet, a déclaré la société brésilienne. HRT vise à garder le contrôle du projet à travers la phase exploratoire des blocs. La société russe prendra les mesures suivantes au cours de l’opération de champs, de développement et de production.

Mais la compagnie admet que le Brésil pourrait fournisseur de service ne sont plus avant de remplir le stade de l’exploration de tous les blocs, si vous ne pouvez pas terminer la zone d’exploitation tout entier de 48,5 kilomètres carrés dans les 30 mois après l’approbation de l’Assemblée nationale Pétrole, gaz naturel et aux biocarburants (ANP).

Russes appétit
L’accord est le plus gros investissement étranger jamais réalisé par la plus grande compagnie pétrolière troisième en Russie, une joint-venture entre BP et le quatuor britannique de Russes bilionáios.

Selon un communiqué de la société brésilienne, en payant 1 milliard de dollars pour 45% du projet de l’Amazonie se fera sur deux ans.

Selon THS, l’accord inclut la possibilité de paiements supplémentaires par la TNK-BP qui pourrait atteindre 5 milliards de dollars sur une période de dix ans.

Ces paiements doivent être faits à un ratio de 0,73 $ par baril dans le volume qui dépasse les 500 millions de barils dans le domaine de l’exploration dans le Solimoes.

«Le projet va nous donner accès à d’importantes nouvelles réserves dans l’un des marchés les plus dynamiques au monde », a déclaré le président de TNK-BP, Mikhaïl Fridman, a déclaré dans un communiqué.

« La compagnie croit en un partenariat long et fructueux avec HRT, ainsi que de nouvelles opportunités pour étendre notre présence dans la région », at-il ajouté.

Stan Polovets, directeur général de l’AAR, la société a formé une coentreprise avec BP en Russie, a confirmé que le contrat dans les Amériques, en commençant par le Solimões, pourrait bien être plus long.

« TNK-BP ne serait pas venu au Brésil pour participer à un seul projet d’exploration », at-il dit.

« La société va travailler à l’élaboration de leur présence et leurs relations au Brésil et en sera évidemment de sens pour TNK-BP pourrait tirer parti de cette présence en termes de possibilités d’avenir», a déclaré Polovets, qui a toutefois indiqué que le but immédiat est de se concentrer le projet avec le THS.

Un autre niveau
de blocs qui sous-tendent la négociation contenir au moins 11 accumulations d’hydrocarbures, qui ont été évalués par DeGolyer and MacNaughton certification en 783 millions de barils d’équivalent pétrole de ressources prospectives et éventuelles.

Les investisseurs attendent pendant des semaines sur un milieu d’affaires. Commentaires à propos une possible annulation de l’accord conclu à provoquer une forte baisse dans des actions de Bovespa THS avant, mais la société dit à l’époque que des négociations étaient encore debout et que la signature de ce peu de temps.

HRT part clôturé en hausse lundi sur une journée de pertes sur le Bovespa. Les actions de la société gagné 3,7% sur la journée, tandis que le principal indice boursier a perdu 1,9%.

« Pour HRT est un bon signe, car il le met dans un autre niveau et montre leur capacité à négocier », a déclaré François Moreau consultant indépendant.

Il a, cependant, il ya un grand défi dans la conception de l’exploration gazière dans la région, ce qui est de la logistique du transport du produit.

Pour le transport du gaz dans la zone isolée, en pleine forêt tropicale d’Amazone, le HRT aura à négocier avec Petrobras partageant le gazoduc construit par l’Etat pour le transport du gaz produit dans les réserves Urucu découvert par Petrobras pour environ 20 ans.

Lire la suite sur :   Russes achètent des blocs d’exploration dans le Solimoes pour 1 milliard de dollars – Terrain.

Share

Le Figaro – Consommation : Bercy gèle officiellement les tarifs du gaz au 1er juillet

Bercy gèle officiellement les tarifs du gaz au 1er juillet

Mots clés : , , ,

Par Frédéric De Monicault
07/06/2011 | Mise à jour : 07:36
Réactions (17)

Eric Besson s'apprête à transmettre le projet d'arrêté. (J.-C. Marmara, Le Figaro)
Eric Besson s’apprête à transmettre le projet d’arrêté. (J.-C. Marmara, Le Figaro)

INFO LE FIGARO – Le ministre de l’Industrie, Eric Besson, s’apprête à transmettre à la Commission de régulation de l’énergie (CRE) le projet d’arrêté de gel des tarifs du gaz au 1er juillet 2011.

Matignon s’était déjà prononcé voici quelques semaines en faveur d’un statu quo à cette échéance. Reste

via Le Figaro – Consommation : Bercy gèle officiellement les tarifs du gaz au 1er juillet.

Share
rejoignez moi sur viadéo
Sur Viadéo
Archives