Get Adobe Flash player
Catégories
ce site est utile, aidez nous à le maintenir au top

fête des Lumières

Ils ont choisi Lyon

A quelques heures du lancement de l’édition 2011 de la Fête des Lumières, retour sur les différents impacts générés par cet évènement populaire incontournable.

Visiteurs

Les visiteurs étrangers viennent chaque année plus nombreux à la Fête des Lumières.

En 2010, pendant la manifestation, 1 visiteur sur 3 de l’Office du Tourisme du Grand Lyon était étranger, avec une fréquentation majoritairement composée d’Italiens (21 %), d’Espagnols (15 %), de Suisses (14 %), et d’Allemands (8%). A noter que pour la première année, les touristes en provenance d’Asie (8 %) apparaissent dans le Top 5 des visiteurs.

Les visiteurs français (hors Rhône-Alpes et Ile de France) représentent quant à eux 37 % des visiteurs accueillis au Pavillon d’accueil.

lyon fete des lumieres 2010 300x199 Fête des Lumières : Quels impacts ?

Visites guidées

Alors que l’hiver n’est pas la période la plus favorable au tourisme, on observe une très nette hausse de visites de la ville au moment de la Fête des Lumières. Au cours de l’édition 2010, 317 groupes de visiteurs ont suivi les visites guidées organisées par l’Office du Tourisme entre le 8 et le 12 décembre 2010. Le pavillon d’accueil de l’Office du Tourisme avait alors enregistré des pics d’affluence, avec une augmentation de la fréquentation de 80% de visiteurs.

Professionnels du tourisme

L es professionnels du tourisme programment généralement la Fête des Lumières d’une année sur l’autre. A ce jour, 590 tour-opérateurs et agences de voyages en France et dans le monde programment la fête (Allemands, Belges, Autrichiens, Chinois, Coréens, Espagnols, Italiens, Japonais, Anglais, Suisses, Russes, etc.).

fete des lumieres bellecour 20111 300x198 Fête des Lumières : Quels impacts ?

Économie locale

Les répercussions de la manifestation sont très positives pour les acteurs économiques locaux : les bars et restaurants du centre-ville multiplient leur chiffre d’affaires par 4,6, des hôtels sont réservés 6 mois à l’avance et 15 000 chambres sont occupées au cours de l’évènement, sans compter les visiteurs optant pour un autre mode d’hébergement.

Tremplin à l’exportation

La Fête des Lumières représente un véritable show-room à ciel ouvert. Les délégations étrangères viennent repérer non seulement les nouvelles tendances artistiques et technologiques, mais souvent, viennent choisir la ou les œuvres qu’ils exposeront dans le cadre de leur propre festival Lumière.

C’est pour un certain nombre de créations artistiques présentées à lyon le début d’un tour du monde, et le début de la célébrité pour leurs auteurs.

Depuis 2008, plus de 30 œuvres ont connu au moins une seconde vie dans d’autres festivals tels que Night Lights à Singapour, ou encore Light in Jérusalem. L’ensemble de ces productions a généré depuis 2008 plus de 1,5 millions d’euros de chiffre d’affaires pour les concepteurs.

Fête des Lumières

Office du Tourisme de Lyon

Lire la suite sur :  Ils ont choisi Lyon.

Share
Comment améliorer l’image d’une ville avec la vidéo : deux exemples simples
grandrapids Comment améliorer limage dune ville avec la vidéo : deux exemples simples

Nous avions vu il y a quelques mois comment certaines grandes métropoles internationales utilisent le web social et la vidéo pour faire leur promotion ou soigner leur image : Vidéo : quand les villes font leur buzz, parfois malgré elles.

La plupart des vidéo-clips montrés dans ces exemples avaient fait l’objet d’une réalisation soignée, offrant un rendu sophistiqué et très travaillé, proche du format cinématographique.

D’autres choisissent des voies différentes, comme le « lipdub » ou le film d’animation. C’est le cas notamment des villes américaines de Grand Rapids et Denver, qui, chacune dans leur style, communiquent pour le moins différemment.

Le lipdub de Grand Rapids

Le conseil municipal et les habitant de Grand Rapids dans le Michigan (voir le site web de la ville, très bien fait) ont mal vécu de voir leur ville figurer en première place dans un classement des « 10 villes américaines qui meurent » publié par Newsweek en janvier 2011. Ce classement recense les villes où le taux de natalité est le plus faible et où le nombre d’habitants a baissé le plus au cours des dix dernières années.

Pour redorer son blason et prouver au monde que sa population est encore jeune, vivace et dynamique, la cité a eu l’idée d’organiser un gigantesque lipdub, à savoir une vidéo tournée en un unique plan-séquence dans laquelle des centaines de participants, tous résidents et amateurs se succèdent dans une reprise en playback du standard de la musique pop-folk US intitulé « American Pie ». On peut aimer ou détester les lipdubs, force est de reconnaître que celui-ci est plutôt réussi : le dynamisme de la réalisation et l’enthousiasme des figurants fait passer les 10 minutes du clip sans longueur rédhibitoire ni moment ridicule comme c’est souvent le cas avec ce type de vidéo.

Réalisé par Rob Bliss, le clip a coûté 40.000 dollars, majoritairement financés par des sponsors et des donations et a été vu plus de 4 millions de fois sur YouTube. Pas mal pour une cité mourante…

Denver vous dit où va votre argent

Autre méthode, plus pédagogique : le clip animé de la ville de Denver, Colorado, qui suit en 2 minutes le parcours d’un billet de 10 dollars, répondant à la question : « Mettons que vous dépensiez 10 dollars dans la sandwicherie de votre quartier : où va votre argent ? ».

Un clip de sensibilisation sur l’économie locale et la façon dont la ville utilise l’argent des contribuables, en construisant des routes, des ponts et des écoles, mais aussi en aidant notamment les TPE et PME qui constituent 97% de l’économie locale, à se développer. C’est court, dynamique aussi, et efficace. Le nombre de vues sur la vidéo est beaucoup plus confidentiel, mais celle-ci a principalement une vocation informative et n’était pas destinée à faire le buzz…

Deux façons pour des villes moyenne de faire parler d’elles, ou de parler à leurs concitoyens, en les faisant participer au projet ou en jouant la transparence sur les finances municipales. Des exemples qui démontrent qu’il faut parfois plus d’imagination que de moyens pour faire passer un message.

Lire la suite : Ils ont choisi Lyon.

Share
LE SAVIEZ-VOUS ? COMBIEN DE LYONNAIS SUR LA FRESQUE ? – ONLYLYON
26 sep. 2011 par Marion Chaparro

31 Lyonnais célèbres sont peints sur la Fresque des Lyonnais. 25 personnages historiques et 6 personnages contemporains.

Vous la connaissez bien, elle est située dans le 1erarrondissement de Lyon, à l’angle du 49 quai St-Vincent et du 2 rue de la Martinière. Elle a été réalisée par CitéCréation.

 

Sauriez-vous en citer quelques uns ?

Les Frères Lumière, André-Marie Ampère, Jospeh Marie Jacquard, Claude Bernard.

Mais aussi Bernard Pivot, Bertrand Tavernier, Paul Bocuse ou Bernard Lacombe.

CitéCréation

Leader mondial des murs peints, CitéCréation a réalisé plus de 500 fresques monumentales dans le monde entier.

fresque.jpg
fresque des lyonnais actu.jpg

Le plus grand trompe l’œil du monde

Il est à Shanghai sur plus 5000 m² . Il a été réalisé par les peintres muralistes de la CitéCréation sur le thème d’une « promenade en France ». Les visiteurs chinois peuvent découvrir Lyon pendant la fête des Lumières, Rhône-Alpes, la Méditerranée ou encore Paris.

Découvrir le trompe l’œil en vidéo +

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite sur : LE SAVIEZ-VOUS ? COMBIEN DE LYONNAIS SUR LA FRESQUE ? – ONLYLYON.

Share
rejoignez moi sur viadéo
Sur Viadéo
Archives