Get Adobe Flash player
Catégories
ce site est utile, aidez nous à le maintenir au top

App Store

Les marques à l’honneur dans la nouvelle catégorie « Catalogs » de l’App store ? | L’Atelier: Disruptive innovation

catalogue virtuel

 

À l'occasion du lancement du nouvel iPad, Apple vient de créer une nouvelle catégorie d'appli dans son App Store, appelée « Catalogues ». Cette catégorie pourrait être à l'origine de beaucoup d'innovations dans le domaine des catalogues virtuels, le nouveau must pour les marques et les cybermarchands.


À côté du release du nouvel iPad, Apple a ajouté une catégorie flambant neuve dans son App Store, appelée « Catalogues ». Quelques centaines d'applis ont déjà été ajoutées à cette nouvelle catégorie, entre autres Catalog Spree, Saks, Toys’R’Us ou Ikea. Reprises précédemment sous Utilitaires ou Style de vie, les applis de Catalogues sont des outils de shopping, dans différents centres d'intérêt. Les catalogues digitaux ne sont pas vraiment neufs, ils ont essaimé avec le boom des tablettes, mais la création d'une catégorie dédiée dans l'App Store d'Apple en fait des applications iPad reconnues et améliore la visibilité des marques, des cybermarchands et de leurs catalogues digitaux tout en mettant en évidence l'importance, pour les cybermarchands, de virtualiser leurs catalogues papier pour améliorer leur visibilité et leur compétitivité en ligne.

Les catalogues virtuels, un passage obligé pour les cybermarchands

Des applications comme Flipboard, qui agrège les flux des utilisateurs pour en faire un magazine de mode luxueux, ont déjà fait remarquer que les tablettes sont des outils géniaux pour les magazines et catalogues virtuels. L'écran tactile permet aux utilisateurs d'interagir avec le contenu et le produit d'une manière plaisante et intuitive, et permet aux marques de créer des expériences d'immersion : pensons aux modèles 3D, à la façon pratique de tourner les pages, à la personnalisation, etc. Une étude réalisée l'an passé révèle que les utilisateurs d'iPad achètent plus souvent et dépensent plus d'argent que les clients moyens sur PC ou mobile, ce qui veut dire que le développement de catalogues iPad peut booster  l'e-commerce et générer un réel retour sur un investissement. En plus de la possibilité d'enrichir l'expérience des utilisateurs, la dématérialisation des catalogues papier traditionnels permet également aux marques de mettre à jour et de synchroniser le contenu de manière instantanée, offrant un service unique à l'ensemble des utilisateurs. Les applis pour tablette confortent également les vendeurs et le personnel en magasin, qui peuvent donner aux clients une information fraîche et mise à jour, d'une manière confortable puisque les interfaces iPad sont souvent plus intuitives pour eux. Grâce à la pénétration croissante des applis iPad, les catalogues virtuels sur tablettes deviennent cruciaux pour créer une expérience engageante et augmenter le volume d'affaires.

Créer un écosystème dans l'Apple Store

Mais avant, les cybermarchands pourraient déjà avoir leur application catalogue dans l'Apple Store. Le mouvement d'Apple pourrait signifier beaucoup pour les cybermarchands aussi bien que pour les développeurs ; il attire non seulement l'attention des détenteurs d'appareils Apple sur cette catégorie, mais il pourrait également ouvrir la porte à tout un écosystème d'applications, basé sur les catalogues virtuels, et booster l'e-commerce. La première appli présente dans la nouvelle catégorie était le Catalog Spree, une appli catalogue qui permet aux utilisateurs de surfer et de faire des achats auprès d'une centaine de marques. La catégorie « Catalogues » d'Apple pourrait favoriser le développement de telles applications tierces, qui donnent de la visibilité aux marques en dehors de leur propre catalogue virtuel. « Reste à voir si un service de payement pour les achats sur catalogue ouvrirait un nouveau flux de revenus pour Apple ; ce qui est sûr, c'est que cela apporterait beaucoup de valeur aux propriétaires de ces applis catalogue » ajoute Carolina Milanesi de chez Gartner.

 

Lire la suite sur : Les marques à l'honneur dans la nouvelle catégorie "Catalogs" de l'App store ? | L'Atelier: Disruptive innovation.

Share
LES TRABOULES LYONNAISES PASSENT AU NUMÉRIQUE ! – ONLYLYON

 Lyon Tourisme et Congrès lance  « Traboules », une nouvelle application disponible sur iPhone. Il s’agit de la première application en réalité augmentée permettant de découvrir les traboules de lyon situées dans le Vieux-Lyon, la Croix-Rousse et sur la Presqu’ile.

Les utilisateurs peuvent visualiser les traboules quartier par quartier sur une carte interactive ou utiliser la réalité augmentée pour repérer les traboules à proximité et se laisser guider grâce à la géo-localisation.

traboules-lyon-application-map.jpg

Une technologie innovante

Devenez acteur de votre visite en utilisant la réalité augmentée. Vous voyez alors apparaître entemps réel et en surimpression sur l’écran de votre iPhone des petites lucarnes pour repérer les traboules à proximité.

traboules-lyon-application-accueil.jpg

Pour vous guider jusqu’à elles, la boussole de votre téléphone vous indique le chemin à suivrejusqu’à la Traboule de votre choix en précisant la distance à parcourir et la direction à suivre.

Facile à prendre en main, cette application permettra aux visiteurs de passer du statut de lecteur passif à l’état d’acteur de leur visite touristique.

Découvrez la ville avec des yeux différents en créant votre propre parcours et élucidez les secrets des mystérieuses traboules lyonnaises.

Les Traboules +

Les Traboules sur Facebook +

Les Traboules sur l’App Store +

Lire la suite sur :  LES TRABOULES LYONNAISES PASSENT AU NUMÉRIQUE ! – ONLYLYON.

Share
Quand la fraude s’épanouit aussi sur les magasins d’applications | L’Atelier: Disruptive innovation
Même s’ils sont contrôlés, les magasins comme l’App Store ou l’Android Market font face à des escroqueries : réutilisation frauduleuse de modules, imposture… 

Parce que proposer un programme de son cru sur l’AppStore ou l’Android Market de Google est simple et à la portée de tous, c’est un bon moyen d’amorcer un business. Y compris avec des programmes gratuits, financés par de la publicité, comme avec un autre jeu, Tap Tap revenge. Fin 2009, son créateur Bart Decrem annonçait gagner 1 million de dollars par mois. Tout n’est pourtant pas si rose. Développeur pour Objectif sécurité SA et étudiant à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, Steven Meyer publie ce mois de juillet un rapport en forme d’avertissement : les boutiques d’applications attirent aussi les escrocs. Pour lutter contre les pièges (virus, applications volées à d’autres développeurs, fausses mises à jour payantes…), l’auteur donne plusieurs pistes, focalisées sur l’Android Market.

Lire l’Article  Quand la fraude s’épanouit aussi sur les magasins d’applications | L’Atelier: Disruptive innovation.

Share
rejoignez moi sur viadéo
Sur Viadéo
Archives