Get Adobe Flash player
Catégories
ce site est utile, aidez nous à le maintenir au top

Viadeo

Salon-de-Provence | LaProvence.com:entrepreneur recherche donateurs pour un « Truck de ouf » | La Provence

Pour lancer son "food truck", Dimitri Dubois en appelle à une plateforme de financement participatif

Economie - Salon : jeune entrepreneur recherche donateurs pour un Truck de ouf
Le food-truck de Dimitri sera fin prêt en septembre. Avant cela, il espère recevoir l'aide de généreux donateurs pour financer l'achat d'une éplucheuse à pommes de terre.

PHOTO DR

 

 

Apprenti, salarié, responsable, Dimitri Dubois travaille aux côtés du Meilleur ouvrier de France, Nicolas Rovecchio, et voyage à travers l'Europe grâce à son métier. "J'ai aussi eu l'opportunité de prendre une boutique en tant que gérant, reprend le jeune entrepreneur. Avec l'équipe on a développé l'accord vin et fromage". Mais après huit ans passés à Paris, Dimitri ressent le mal du pays et décide de rentrer à Grans il y a deux ans.Du haut de ses vingt-cinq ans, Dimitri Dubois a déjà bien bourlingué dans la vie. "A l'âge de 15 ans je suis monté seul à Paris pour faire une école de fromager", raconte le jeune gransois. S'il était soutenu à distance par sa famille, Dimitri a appris à se débrouiller seul et à gravir les échelons au fil de sa formation. Diplômé avec mention, le sudiste reste faire ses armes à Paris, haut lieu de la gastronomie française.

Les gens me disaient qu'ils en avaient marre de mal manger le midi 

Les premiers mois il essaie de trouver du travail dans sa branche, mais le fromager déchante vite, "je me suis rendu compte que ce n'est pas la même gastronomie qu'à Paris". Alors le jeune homme planche sur un projet. "Autour de moi, les gens me disaient qu'ils en avaient marre de mal manger le midi ou d'emporter leur gamelle, alors je me suis penché sur les food truck", raconte Dimitri. Après quelques mois de prospection, soutenu par ses proches, cet épicurien gastronome passionné de bonne nourriture se lance vraiment dans son projet en décembre dernier, lorsqu'il s'aperçoit qu'aucune offre de ce genre existe dans le pays salonais.

Etude de marché, achat d'un camion à repenser entièrement, choix du menu et des fournisseurs… le jeune homme ne compte pas ses heures pour monter son camion, son "Truck de ouf", qu'il souhaite "traditionnel et sans bling-bling", pour coller à la culture sudiste. "Lorsque j'ai parlé de ce projet à mes parents, mon père m'a dit « mais t'es un ouf ! », alors le nom du camion est venu naturellement de là", justifie Dimitri. Son "Truck de Ouf" tournera autour du burger, des sandwiches frais et des salades. "J'ai beaucoup voyagé en Europe et je me suis rendu compte que le burger reste un plat très apprécié, surtout lorsqu'il est composé de produits frais", explique-t-il. Le choix du burger et des sandwiches défini, le projet de food truck avance. "Du pain à la viande en passant par les légumes, je vais utiliser uniquement des produits frais que j'irai chercher le matin avant de commencer ma journée", poursuit-il.

Il doit finaliser l'installation de son food truck

Il a aussi trouvé plusieurs emplacements pour installer son camion, à Aix, dans la zone des Milles, deux fois par semaine le midi, mais aussi à Grans, quatre soirs par semaine le soir, grâce au soutien de la municipalité et peut-être à Salon, dans la zone de la Gandonne où Dimitri cherche encore un emplacement pour rayonner auprès des entreprises de la zone à l'heure de la pause déjeuner. "J'ai aussi des réservations pour des soirées ou un baptême", se réjouit Dimitri.

Mais les rêves et idées ne suffisent pas à nourrir le projet gourmand du garçon. Pour le financement, outre un apport personnel, Dimitri a donc contracté un emprunt à la banque, demandé un coup de pouce à sa famille et depuis une dizaine de jours, il a eu l'idée de recourir au crowdfunding, comprendre financement participatif. "En cherchant sur internet, j'ai découvert la plateforme Ulule, raconte-t-il. J'ai monté mon dossier qui a été sélectionné et depuis le projet est sorti de sa couveuse". Le jeune homme a jusqu'au 14 septembre pour réunir 2 500 €. Une somme qui lui permettra de finaliser l'installation de son food truck. "J'ai déjà fait beaucoup de dépenses sur le camion car il a fallu tout créer mais avec l'aide d'un ferronnier, le camion est presque fini, se réjouit Dimitri. Il me manque l'éplucheuse à pommes de terre, qui facilitera grandement le travail".

Il fait donc appel à de généreux donateurs pour financer ce dernier achat. En échange de leurs dons, les particuliers recevront une contrepartie en fonction de la somme versée : "Un porte-clefs collector, un tee-shirt, un menu offert mais aussi le nom de la personne gravé sur le food truck ou encore avoir le privilège de choisir le nom d'un burger du mois", annonce Dimitri Dubois. En une semaine, le projet est déjà financé à 20 %. "Au début il y a eu la famille, les amis mais pas seulement", s'enthousiasme Dimitri. Un Parisien, un Biarrot, tombent aussi rapidement sous le charme de son initiative et décident de l'aider. Le pari est encore loin d'être gagné alors le fromager multiplie les initiatives. "On a aussi une page Facebook sur laquelle beaucoup de personnes soutiennent le projet", poursuit Dimitri, conforté dans son idée. Aux généreux donateurs de l'aider à croquer son rêve à pleines dents.

 

Lire la suite sur : Salon-de-Provence | LaProvence.com:entrepreneur recherche donateurs pour un "Truck de ouf" | La Provence.

Share

Mort de Robin Williams : Son ultime message à sa fille Zelda, bouleversée…

Robin Williams

Le choc est immense. Hollywood et le monde entier pleurent Robin Williams. Il est mort à 63 ans lundi 11 août après s'être vraisemblablement suicidé, une thèse qui sera confirmée par l'autopsie et l'enquête sur les circonstances de son décès. Peu avant de mourir, Robin Williams avait publié un ultime message sur son compte Instagram le 31 juillet. Il était destiné à sa fille, Zelda, pour ses 25 ans. Elle vient à son tour de diffuser des mots, ceux de Saint-Exupéry, pour un hommage bouleversant à son père. ,

, Née le 31 juillet, Zelda Williams a eu le droit à une douce pensée de son père pour son anniversaire. Robin Williams avait en effet posté sur Intagram une photo d'elle et lui, alors qu'elle n'était qu'une enfant. Un cliché touchant accompagné de cette légende : "#tbt et joyeux anniversaire à mlle Zelda Rae Williams ! Un quart de siècle aujourd'hui, mais toujours ma petite fille. Joyeux anniversaire @zeldawilliams. Je t'aime !"

"Toi, et toi seul, auras les étoiles, personne d'autres. Dans l'une d'elles, je vivrai. Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j'habiterai dans l'une d'elles, puisque je rirai dans l'une d'elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire !" Zelda Williams a publié cette citation du Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry, après l'annonce de la mort de son père Robin Williams. Elle ajoutera : "Je t'aime. Tu me manques. Je vais essayer de continuer à regarder là-haut. Z.",

Zelda (24 ans), comédienne, est la fille de Robin Williams et Marsha Garces Williams, sa deuxième épouse. Ils ont eu également un fils, Cody, et l'acteur est aussi père de Zachary, de son premier mariage avec Valerie Velardi. Zelda tient son prénom de la princesse du jeu vidéo. Père et fille étaient très proches, on se souvient d'une publicité pour le jeu Zelda où leur complicité faisait mouche.,

Sa femme Susan Schneider, épousée en troisièmes noces en 2011, a dit dans un communiqué avoir "perdu ce matin son mari et meilleur ami, pendant que le monde a perdu l'un de ses artistes les plus aimés et l'un des plus beaux êtres humains". "Mon coeur est totalement brisé", a-t-elle ajouté, demandant que "l'accent ne soit pas mis sur sa mort mais sur les moments de joie innombrables et de rire qu'il a donnés à des millions de gens".

viaMort de Robin Williams : Son ultime message à sa fille Zelda, bouleversée….

Share

Scandale: L’or allemand a disparu ! – Wikistrike

De Gaulle l’avait prévu et avait fait le nécessaire : il est parti chercher l’or de la France aux Etats-Unis avec ses bateaux. L’Allemagne, pour avoir fait confiance aux américains ou par impuissance, se voit voler tout l’or qu’elle leur avait confié, soit 1500 tonnes. Ce vol ou abus deconfiance, c’est comme on veut ne semble nullement gêner les autorités allemandes. Un vol effectué par les Etats-Unis, c’est tout à fait normal. Ce qui appartient aux européens, n’appartient-il pas aux Etats-Unis ? Où est le problème ?Avic – Réseau International

 

 

Lire la suite sur : Scandale: L’or allemand a disparu ! – Wikistrike.

Share

Union bancaire – « Nous approchons malheureusement du grand soir où tous les épargnants seront taxés » – News360x

Les pauvres sont pauvres, mais ils ont cet avantage d’être nombreux. Nous avons à de nombreuses reprises évoqué le risque de voir émerger une « Taxe une fois pour toutes » afin de réduire brutalement l’endettement de certains états membres. On peut imaginer une sorte de « Grand Soir » où le gouvernement en viendrait à annoncer que tous les comptes de dépôt ou comptes courants sont ponctionnés de 10% ou plus de leurs avoirs pour faire face à ce qui serait qualifier d’urgence dans le service de la dette.Ce n’est pas une simple hypothèse, puisque cette solution a été recommandée un temps par le FMI comme une solution au sur-endettement de certains pays, dont la France. Ainsi, si cela vient à se produire, alors il y a fort à parier que …

Exclusif | Union bancaire – « Nous approchons malheureusement du grand soir où tous les épargnants seront taxés »

 

 

 

 

 

 

ECONOMIE
0

La société d’avocats Lecoq-Vallon & Feron-Poloni est spécialisée dans la défense des épargnants, des emprunteurs et des investisseurs.


 

Ces derniers mois revient sur le devant de la scène médiatique et économique l’Union bancaire européenne, promise depuis plusieurs années par de nombreux dirigeants.

 

News360x – En tant qu’avocat, pensez-vous que cette union va améliorer ou fragiliser la sécurité des comptes des épargnants?

En tant qu’avocats, nous sommes amenés à penser que c’est un facteur important de l’amélioration de la défense de leurs intérêts. L’expérience prouve qu’au niveau des directives et normes européennes, à partir du moment où il y a un enrichissement des règles, il y a amélioration des conditions de sécurité et d’information. Sur ce point, tout cela va dans le bon sens.

 

Dans le cas de Chypre, les comptes inférieurs à 100.000 euros ont été épargnés de toute ponction. En cas de crise, en sera-t’il de même à l’échelle européenne?

Ce n’est pas certain. Les pauvres sont pauvres, mais ils ont cet avantage d’être nombreux. Nous avons à de nombreuses reprises évoqué le risque de voir émerger une « Taxe une fois pour toutes » afin de réduire brutalement l’endettement de certains états membres. On peut imaginer une sorte de « Grand Soir » où le gouvernement en viendrait à annoncer que tous les comptes de dépôt ou comptes courants sont ponctionnés de 10% ou plus de leurs avoirs pour faire face à ce qui serait qualifier d’urgence dans le service de la dette.

Ce n’est pas une simple hypothèse, puisque cette solution a été recommandée un temps par le FMI comme une solution au sur-endettement de certains pays, dont la France. Ainsi, si cela vient à se produire, alors il y a fort à parier que tous les comptes seront mis à contribution, car la masse d’avoirs qui pourraient être obtenue par des retraits « raisonnables » sur des comptes supérieurs à 100.000 euros ne serait pas suffisante.

Le cas de Chypre à ceci de particulier que le pays était devenu le réceptacle d’investissements étrangers importants, notamment russes, soupçonnés d’être constitués par de l’argent sale, ce qui est une hypothèse loin d’être similaire à celle que nous évoquions.

 

L’assurance-vie est-elle également concernée par ces possibles ponctions ?

Oui bien sûr, à ceci près qu’elle offre de meilleures garanties, notamment dans le droit français. Même si il sera difficile d’échapper à cette « Taxe une fois pour toutes » en cas de crise, il est évident que les marchés financiers subiront dans le même labs de temps d’importantes pertes.

Or, si quelqu’un possède un contrat d’assurance-vie en déficit, il peut encore aujourd’hui annuler les pertes subies sur ce contrat en y renonçant, et en demandant à l’assureur de restituer l’intégralité des primes versées jusqu’alors au titre d’intérêts. Plus de 40 % des français ont une assurance-vie et beaucoup trop d’entre-eux renoncent à leurs droits en cas de perte.

 

Si une crise bancaire mondiale venait à nouveau à se déclencher dans les mois à venir, les épargnants s’estimant floués par cette participation forcée au désendettement pourraient-ils porter plainte contre les institutions européennes?

Ce serait extrêmement compliqué. Il n’y a actuellement aucun exemple de jurisprudence ou d’indemnisation obtenu par des épargnants contre des institutions de ce type à l’échelle européenne. Il y a des précédents qui concernent les États-membres, mais en l’état des textes, nous sommes très perplexes quant à la possibilité de voir un épargnant se faire rembourser dans un tel cas. Après, le droit évolue tous les jours. Il est théoriquement envisageable de porter plainte contre ces institutions dans un tel cas, mais cela reste une hypothèse, car il n’existe, je le rappelle, à notre connaissance aucun précédent.

 

Certains observateurs économiques font régulièrement part de leurs analyses et inquiétudes suite aux discours de plus en plus alarmistes tenus par certains responsables, à l’image de Christine Lagarde, directrice générale du FMI, et du risque de « Reset ». Êtes-vous inquiets quant à la situation économique actuelle ?

Malheureusement oui, ce risque est élevé. On assiste depuis plusieurs mois à la dégradation du système bancaire, et à celle de la situation des finances publiques des États-membres européens. Une crise de confiance liée à une forte augmentation des taux sur le marché obligataire d’un des pays concernés est à craindre.

Il y a fort à parier que nous n’entrerons pas dans une situation de banqueroute, mais que nous approchons malheureusement du « Grand Soir » dont nous parlions précédemment, même si il s’avère encore difficile de savoir si tout cela est une question de mois, ou d’années.

 

Entretien avec Nicolas Lecoq-Vallon et Hélène Féron-Poloni réalisé pour News360x

Lilian Delfau – News360x

 

viaExclusif | Union bancaire – « Nous approchons malheureusement du grand soir où tous les épargnants seront taxés » – News360x News360x.

Share

La révolte des petits patrons lyonnais contre l’oligarchie !

France LABORIEUSE  -   Liste pour les élections Sénatoriales du 28 Septembre 2014

Conduite par des vrais (*) Chefs d’entreprises, soutenue par le mouvement SPARTACUS et des Partis Politiques de la vraie DROITE (La Droite intelligente) RPF, CNIP, RPR, PR et tous ceux qui voudront bien nous rejoindre…

1°) La politique n’est pas un métier (Antoine PINAY)

Nous exercerons en cas d’élection ce métier bénévolement….

2°) Nous voulons le retour de la vraie démocratie comme en SUISSE… Mise en place d’un vrai R.I.P

3°) Nous réaffirmons clairement les valeurs de la France « Liberté 

Egalité Fraternité » et le drapeau tricolores deviendra une icône intouchable…Toute insulte au Drapeau français et à l’Hymne national doivent être lourdement sanctionnés

4°) Nous entendons que la Laïcité soit mieux défendue et redevienne une valeur fondamentale à laquelle nul ne puisse se soustraire. 

Toutes les religions doivent sortir du domaine public et être strictement privées. Seule vraie condition du vivre ensemble

5°) La Constitution Française et la déclaration des droits de l’homme (Nous en ferons un texte fondamental du DROIT Français, ce qu’elle n’est pas aujourd’hui) Elles s’imposeront à TOUS et en particulier aux nouveaux arrivants qui devront à chaque paragraphe signer expressément leur accord… Pour en finir avec la nationalité de papier… Nous rendrons beaucoup plus difficile l’acquisition de la Nationalité française…

(*) Vrais : signifie savoir et avoir fait des échéances de fin de mois, employé du personnel, réglé les URSSAF et avoir éventuellement affronté les Conseils de Prud’hommes

Share

Message de la révolte des petits patrons lyonnais contre l’oligarchie !

Des petits patrons lyonnais contre l'oligarchie en place
 
Incompétente qui ne cherche que les places
 
Alors que le pays se meure envahi par des hordes migratoires
 
Ils sont de plus incompétents en matière économique
 
Alors nous briguons les postes de Sénateurs aux élections du 28 Septembre 2014
 
Mandat que nous exercerons Bénévolement
 
La POLITIQUE n'est pas un métier ….. Comme le disait notre Maître ANTOINE
Share

Artémisia collège retrouve un site propre :

Artémisia collège retrouve un site propre :

http://www.artemisia-college.info/index.html

 

 
 

Bonjour à tous !

Vous recevez parfois certaines de nos infos les plus significatives.

Vous serez peut-être intéressés à consulter nos sites entièrement repensés.

En premier lieu, celui-ci, le plus abordable pour des personnes non averties :

http://ecobio-attitude.org/index.html

 

Après l'attaque de fin 2009, et la destruction du site principal de notre association (déclarée il y a 29 ans !), site dont le nombre de visites et son influence internationale lors de la fausse pandémie "H1N1" a poussé la sinistre de la "santé" de l'époque à vouloir nous éliminer, nous avions alors réorienté notre site vers "Vivre sans OGM".

À présent, ce site : http://www.vivresansogm.org/topic/index.html ne servira plus que pour archiver le travail réalisé depuis 2009.

 

Artémisia collège retrouve un site propre :

http://www.artemisia-college.info/index.html

 

Nous vous encourageons à mettre ces 2 nouvelles adresses dans les favoris de votre navigateur, sachant que l'indexation des nouvelles présentions est différente(donc à refaire si déjà fait pour les anciennes).

Share

De qui se moque-t-on ? de nos clients…

Y'en a assez de ces publicités que nous recevons dans nos boîtes aux lettres et qui parfois prennent cette forme. (capture d'écran dont l'auteur à été enlevé)  
Pensez donc un site web + un blog + une boutique en ligne pour "seulement 0 €"  Sauf que vous pouvez l'essayez gratuitement pendant 30 jours dès maintenant!! Et si l'on décortiquait le message publicitaire. 
- Un site web ? Combien de pages? Quel design ? statique ? CMS ? Responsive ? Gérable complètement ou en partie ? Suvi technique ? Mise à jour ?
- Blog ? quid ? WordPress ? ou blogspot ? blog noyé dans la masse? cela n'est pas pareil. Que met-on dans ce blog une réplique du site ? A quoi sert il ?
- Le MUST Boutique en ligne ? C'est génial , gratuitement ? combien d'article(s) ? Un, dix, cent ? quel moyen de paiement ? Quelle gestion (mise à jour des articles, changement de prix), et j'en passe…
J'ai surement oublié des interrogations, tant je suis révolté par ce genre d'arguments publicitaires. Gratuit pendant 30 jours, mais de qui se moque-t-on ?
Je travail sur le web depuis 1996, mon premier site aura 20 ans l'année prochaine. Si il ya 20 ans l'on devait faire attention à ce qu el'on disait aux clients car ceux-ci ne connaissait pas Internet et cette façon de communiquer, Il est intolérable de prendre aujourd'hui les prospects pour des demeurés et des pigeons prêt à tout gober. S'il vous plait un peu de respect pour ceux qui un jour vous feront confiance. Vous pouvez être pour ou contre ce genre d'annonce, pour moi j'ai choisi mon camp celui du respect de ceux qui me font vivre. Et comme je ne suis pas ni un lache ni un traitre je signe
JEAN-PIERRE GOUVAZÉ vous pouvez me contacter à cette adresse

viaDe qui se moque-t-on ? de nos clients….

Share

Quel financement participatif pour votre entreprise ?, Financer sa création

Derrière le terme de crowdfunding (financement participatif) se cache en réalité plusieurs formes de financement : le prêt, le crowdequity (entrée au capital) et le don contre don. Le point


1 : Don contre don :

Ici, les entrepreneurs lèvent de petites sommes d'argent auprès des internautes en échange d'une contre-partie (un produit ou une attention particulière de la part de la marque).

La start-up grenobloise iSketchnote a ainsi levé plus de 340.000 dollars via Kickstarter en lançant une campagne de pré-achat de son « ardoise magique » de numérisation de notes pour iPad : «Cet appel au financement participatif a permis à cette start-up mesurer le niveau d’intérêt du marché américain, de fédérer une communauté de futurs utilisateurs, souligne Eric Burdier, de l’accélérateur lyonnais Axeleo. Ce mode de financement est parfait pour pouvoir vendre un produit avant son lancement, pour acquérir de la visibilité et réaliser une étude marketingen direct. »  Bien adapté donc pour financer des prototypes de produits grand public.


2 : Crowdequity :

L'entrepreneur appelle les internautes à investir dans sa société via une plate-forme. En échange, ceux-ci deviendront actionnaires. Ce financement participatif en fonds propress'adresse à des entreprises qui veulent lever au minimum 100.000 euros. Le crowdfunding en fonds propres apparait donc comme une alternative de financement pour les entreprises trop petites pour intéresser les fonds d'investissement et les business angels.

C’est le créneau de Wiseed. Son fondateur, Thierry Merquiol, souligne toutefois « que les plates-formes qui mettraient simplement des investisseurs et les entreprises en relation, des sortes de Meetic de l’investissement,  sont vouées à l’échec. L’enjeu est d’apporter de la valeur ajoutée. » Sur ce point Wiseed  organise par exemple les investisseurs particuliers en holding, ce qui a l’avantage de faciliter des levées de fonds ultérieures ou la sortie de ces investisseurs. Pour les convaincre, la clé est de donner suffisamment d’information pour être attractif tout en protégeant sa stratégie.


3 : Prêt :

Le financement participatif en prêt de particuliers à entreprise fonctionne par dérogation au monopole bancaire.  « C’est le mode de financement participatif le moins développé en France, explique Eric Burdier, mais c’est aussi un des plus porteur, particulièrement pour des jeunes entreprises qui ont du mal à convaincre les banques de miser sur des projets risqués. »

Sur ce créneau, Unilend  s’adresse à des entreprises solvables avec au moins 3 exercices comptables pour permettre l’émission de bons de caisse. « Les demandes de prêts peuvent concerner tous types de besoin : achat de matériel, BFR de croissance, etc., détaille Nicolas Lesur, fondateur. Nous offrons une alternative aux banques car les entreprises peuvent contracter de la dette sans contrepartie type caution ou assurance-décès. » Les dossiers moyens sont de 90.000 euros, avec des taux d’intérêt, entre 4 et 10%, sont définis par enchère. A l’entreprise de choisir !

 

viaQuel financement participatif pour votre entreprise ?, Financer sa création.

Share

Step-In lève 600.000 € auprès des business angels du numérique, Financer sa création

La start-up Step-In propose une application mobile qui permet aux clients de gagner des points de fidélité en déambulant dans un magasin. Une technologie innovante qui a séduit des investisseurs de poids, comme Xavier Niel, Jacques-Antoine Granjon ou encore les frères Rosenblum.


Olivier Serfaty est un entrepreneur avisé. D’abord en choisissant, pour lancer son business en 2012, un concept qui cartonne aux Etats-Unis : une application mobile permettant à l’utilisateur de gagner des points de fidélité rien qu’en se promenant dans un magasin. Ensuite, en associant ses prospects au développement de la version française pour coller au plus près à leurs besoins.

Le résultat : une technologie basée sur des ultrasons inaudibles et non intrusive, le client pouvant ou non lancer l’appli de son portable. L’intérêt pour les distributeurs ? Augmenter leurs ventes grâce aux remises et orienter les consommateurs vers des rayons stratégiques équipes des bornes de détection.

Lever des fonds pour peaufiner le concept

Il aura fallu 150.000 € à Olivier Serfaty pour développer la technologie et constituer des outils marketing « présentables » pour rencontrer les prospects. « Des petits clients pour ne pas se griller auprès des gros », confie-t-il.

Très vite, la cagnotte s’épuise. Pour poursuive le démarchage commercial et industrialiser la construction de boîtiers de détection, l’entrepreneur se met en quête de fonds. « On dit souvent que pour une première levée de fonds, il faut viser les 100.000€ en love money. Moi j’ai tout de suite parié sur 600.000€ ». Tout ne plaide pourtant pas en sa faveur. Certes sa technologie est opérationnelle. Certes, les clients se montrent intéressés. Mais il ne réalise aucun chiffre d’affaires.

L'effet réseau des business angels

Olivier Serfaty se montre là encore habile. Il frappe à la porte de Justin Ziegler, fondateur et surtout directeur technique de Price Minister. « Il a validé la technologie d’ultra-sons et le marché web to store. Son appui m’a donné une crédibilité auprès des autres business angels. »

Avec une telle carte de visite, l’entrepreneur rassemble autour de la table Xavier Niel, fondateur de Free, Jacques-Antoine Granjon, fondateur de Vente-Privée, les frères Rosenblum, fondateurs de Pixmania. Ainsi que les Business Angels d’INSEAD Alumni, et 7 investisseurs du réseau Paris Business Angels. Une levée et des actionnaires qui lui permettent de voir grand : « Ils m’apportent plus que de l’argent. Je gagne aussi un réseau et du poids pour démarcher les grandes enseignes », se félicite Olivier Serfaty. L’entrepreneur s’est fixé un objectif de 1.000 magasins équipés d’ici à la fin de l’année.




En savoir plus sur : via Step-In lève 600.000 € auprès des business angels du numérique, Financer sa création.

Share

Viadeo : réunion mercredi en préparation de l’entrée en Bourse, Infos marchés – Les Echos Bourse

Le réseau social professionnel tente sa chance à la Bourse de Paris. Une réunion d'information est programmée ce mercredi, pour communiquer les modalités techniques de l'opération, sous réserve bien sûr du visa de l'AMF.

Cofondé par Dan Serfaty, Viadeo compte 9 millions de membres en France et 20 millions en Chine (sous la marque Tianji), deux pays où il indique être leader. Il revendique aussi 3 millions d'inscrits en Afrique, un million en Russie… Il est concurrent de l'allemand Xing coté à Francfort et de l'américain LinkedIn, également coté.

En 2013, le chiffre d'affaires s'est élevé à 30,1 millions d'euros pour une perte nette de 13,1 millions. Les revenus ne proviennent pas uniquement de la publicité, car certains services sont facturés aux membres. Une analyse poussée du prix proposé sera nécessaire, pour savoir si l'action Viadeo suivra le parcours de Facebook (effondrement puis rebond tout aussi spectaculaire) ou celui de Twitter (introduction dans l'euphorie, puis baisse).

viaViadeo : réunion mercredi en préparation de l’entrée en Bourse, Infos marchés – Les Echos Bourse.

Share

Economie – Société : BenSite 2.0

Je vous avais décrit il y a quelques mois les services proposés par le marchand en ligne LDLC. Site d'e-commerce que j'utilise et qui me donne entière satisfaction.

Il y a quelques jours ils ont lancé une campagne de communication dans laquelle ils mettent aux grands jours leurs installations de logistiques. Ainsi, dans ce film de 5 minutes, on peut suivre la vie d'un colis depuis son remplissage jusqu'à sa livraison chez le client final. La chaîne de 250 mètres sur laquelle circule les colis est installée dans un local de 25000 m², là-même où sont stockées l'ensemble des marchandises disponibles… et donc à porté de bras des employés qui remplissent les boîtes avec vos produits commandés quelques heures (minutes ?) auparavant.

Les commandes sont gérées automatiquement et rapidement. La logistique parait bien rodée. L'homme et la machine sont en parfaite adéquation… la qualité de service s'en ressent.

Voici donc le petit film dont il est question :

 

viaEconomie – Société : BenSite 2.0.

Share

Le community manager terrain est un profil à exploiter pour une recherche d’engagement de qualité.

Le community manager terrain est un profil à exploiter pour une recherche d’engagement de qualité.

De nombreuses marques mettent déjà en pratique cette démarche auprès de leur communauté. Elles assurent l’organisation d’événements, et rassemblent généralement les internautes autour d’un thème. Dans ce cas de figure, le ou les community managers assurent la promotion au sein des réseaux sociaux et créent ainsi la différence en matière d’engagement auprès de leurs fans. Ils cherchent à leur proposer un nouveau concept, un rendez-vous marquant, promouvoir un rassemblement annuel et unique… Les community managers peuvent être alors amenés à rencontrer les fans au moment de l’event où l’échange deviendra de ce fait plus engageant. La marque peut cependant faire le choix de ne pas faire intervenir ses community managers sur l’évènement, laissant place à d’autres représentants, voir les fondateurs. Tout dépend de ce qui est recherché et comment la relation doit être créée avec ses internautes.

Dans ma vision, la marque va directement à la rencontre se sa communauté, de ses consommateurs, un autre principe parmi ceux que j’affectionne; « le rapprochement de la marque et du consommateur ». On efface les rapports de force entre le vendeur et son client, on adoucit le message publicitaire par un marketing relationnel… le client devient demandeur et il est attiré par l’évènement au travers de la marque. A terme il pourra devenir consommateur s’il ne l’est pas déjà.

On pourrait presque parler d’une démarche « inbound marketing » en plein air.

Tout se rejoint au sein d’une communication efficace avec sa communauté, qui peu à peu retourne aux fondamentaux du contact humain

Pour exemple :

Nouveau ! Planète Entrepreneurs : le Salon des Entrepreneurs en Rhône-Alpes.

Un Salon pour les Entrepreneurs, fait par des Entrepreneurs, Planète Entrepreneurs, C’est surtout réservé au Entrepreneurs, qui veulent ENTREPRENDRE et faire du Développement, du réseau, du PURE Business, Bref l’APRES CRISE !!! Réveillons Nous, Entrepreneurs !!!

Venez assister à notre CONFERENCE DE PRESSE

Le Vendredi 22 octobre 2010 de 9h30 à 12h

Au CLUB DE LA PRESSE

32 rue de la Resistance (Saint-Etienne)

 

Le premier salon rhônalpin fait par les entrepreneurs, pour les Entrepreneurs

Pour la première fois au Parc Expo de Saint-Etienne, sur 11 000 m², l’Union Professionnelle Artisanale de la Loire (UPA) réunit plus de 90 exposants et vous présente le salon Planète Entrepreneurs.

Les 4 et 5 novembre 2010, porteurs de projets et chefs d’entreprises de la région Rhône-Alpes trouveront sur ce salon économique des informations, des contacts, des fournisseurs et des outils pour développer et optimiser leur activité.

Lancé par les syndicats patronaux pour les entrepreneurs en activité ou en création, cet évènement s’annonce comme un incontournable de la vie économique régionale.

Sylvain GUESNE, président de l’UPA Loire, les partenaires du salon etEric Berlivet, Commissaire du Salon Planète Entrepreneurs vous présenteront le salon et ses temps forts (conférences, forums, rencontres) auxquels artisans, commerçants, gérants de PME/PMI et autres dirigeants ne manqueront pas de participer.

Planète Entrepreneurs : le Premier Salon des Entrepreneurs de la Loire en Rhône-Alpes. Un Salon Ambitieux sur 11 000 M2 !

Pour toi Entrepreneur, un Salon fait par des ENTREPRENEURS, pour des ENTREPRENEURS !!!

Nous avons le Privilège de vous présenter le premier Salon des Entrepreneurs de la Loire en Rhône-Alpes :

Les 4 et 5 Novembre 2010 au Parc Expo de Saint-Etienne, aura lieu le premier Salon des Entrepreneurs de la Loire en Rhône-Alpes.

Vos Clients sont des Entrepreneurs. Vous êtes dans le service à l’Entreprise, Venez exposer et présenter votre activité, pour vous inscrire une adresse :http://www.viadeo.com/hu03/0021ee21l4kmwu46/planete-entrepreneurs”

Planète Entrepreneurs c’est aussi un HUB, Un cercle d’affaire pour les PME, et TPE, le lien pour vous inscrire : http://www.viadeo.com/hu03/0021ee21l4kmwu46/planete-entrepreneurs ”

PLANETE ENTREPRENEURS UN SALON pour les ENTREPRENEURS fait par des ENTREPRENEURS

Pour plus d’informations vous pouvez contacter M. Eric Berlivet CAPEB/UPA : Son Profil Viadéo : http://www.viadeo.com/profi…

Toutes les infos sur : http://www.viadeo.com/hu03/0021ee21l4kmwu46/planete-entrepreneurs

Planète Entrepreneurs c’est aussi un Hub, venez nous rejoindre sur :http://www.viadeo.com/hu03/0021ee21l4kmwu46/planete-entrepreneurs C’est aussi l’occasion pour vous d’organiser une communication autour de votre présence sur cet événement majeur de l’économie régionales.

Présentation lors du Salon, du Cercle d’Entrepreneurs “Planète Entrepreneurs” et de son Hub Viadéo. Un Espace dédié au réseaux sociaux (Viadéo) est prévu sur la Salon, pour plus d’information vous pouvez contacter M. Eric Berlivet ou M. Pierre-André Fontaine

Nous restons à votre disposition pour en parler avec vous.

Très cordialement, Pierre-André Fontaine

Pour plus d’informations vous pouvez contacter M. Eric Berlivet CAPEB/UPA : Son Profil Viadéo :http://www.viadeo.com/profile/0022371f5lgyizlv

Toutes les infos sur : http://www.salon-planete-entrepreneurs.fr

Contactez-Nous au 06.28.48.03.20 ou au 04.77.92.11.32

Le Hub, Cercle ” Planète Entrepreneurs ” : http://www.viadeo.com/hu03/0021ee21l4kmwu46/planete-entrepreneurs

Le Hub du ” Salon Planète Entrepreneurs ” : http://www.viadeo.com/hu03/0021q4lvh2fzotfg/salon-planete-entrepreneurs-rhone-alpes

Par Pierre-André Fontaine

 

———————————————————

Planète Entrepreneurs : le Salon des Entrepreneurs de la Loire en Rhône-Alpes.

Le premier Salon des Entrepreneurs de la Loire en Rhône-Alpes : Les 4 et 5 Novembre 2010 au Parc Expo de Saint-Etienne, aura lieu le premier Salon des Entrepreneurs de la Loire en Rhône-Alpes. Vous êtes dans le Service ou le Conseil à l’Entreprise, Venez exposer et présenter votre activité, pour vous inscrire une adresse : http://www.salon-planete-entrepreneurs.frPour la première fois sur 11 000 M2, les chefs d’entreprises de la Loire (et départements voisins) artisans, commerçants, gérants de PME/PMI, directeurs, administrateurs et autres dirigeants auront rendez-vous sur ce salon unique dans la région Rhône-Alpes.

 

 

 

En effet sur deux jours, les entrepreneurs trouveront sur ce salon des informations, des contacts, des conférences, des fournisseurs pour optimiser et développer leur activité et leur entreprise.

Tout ce qui concerne l’entrepreneur en activité ou le porteur de projet sera sur ce salon.

C’est une occasion pour vous, d’être présent comme exposant et de proposer vos services à ces chefs d’entreprises de la Loire et de Rhône-Alpes.

C’est aussi l’occasion pour vous d’organiser une communication autour de votre présence sur cet événement majeur de l’économie régionales.

Présentation lors du Salon, du Cercle d’Entrepreneurs “Planète Entrepreneurs” et de son Hub Viadéo. Un Espace dédié au réseaux sociaux (Viadéo) est prévu sur la Salon, pour plus d’information vous pouvez contacter M. Eric Berlivet ou M. Pierre-André Fontaine

Nous restons à votre disposition pour en parler avec vous ………………………………………………………………………………….

Salon de l’Artisanat en Rhône-Alpes

Du 16 au 18 mars 2012 au Centre des Congrès de Saint-Étienne aura lieu le premier salon de l’Artisanat en Rhône-Alpes.

Une manifestation unique en Rhône-Alpes organisée par la CAPEB, l’UPA avec la Chambre de métiers et de l’artisanat.

Rencontre privilégiée entre les artisans et le grand public, le premier salon artisanal de la région a pour vocation de transporter les visiteurs, à la découverte des métiers de l’artisanat.

Au gré des allées, 180 exposants – qu’ils soient du Bâtiment, de l’alimentation, de la  production ou des services - présentent leur savoir-faire et leurs productions, avec des démonstrations durant 3 jours dédiés entièrement à ce secteur dynamique qu’est l’artisanat.

Le  salon  de l’Artisanat est également l’occasion de rencontrer les partenaires qui contribuent au développement des entreprises artisanales, par le biais de forums, de conférences et d’événements animés autour de l’emploi, de la création d’entreprises, de la formation professionnelle, du développement durable et de l’innovation.

www.salondelartisanat.fr

Le Parrain du Salon 2012

Pâtissier de formation, Jean Jacques Borne est devenu « Un des Meilleurs Ouvriers de France »en 1994.

Actuellement âgé de 52 ans, il a une longue pratique de son métier, y compris dans la confiserie, la chocolaterie, la glacerie et le traiteur. Il a exercé au côté de nombreux représentants éminents de la gastronomie Française et il a été responsable dans de nombreux laboratoires. Il fut aussi chef pâtissier de plusieurs boutiques de pâtisseries françaises.

Grâce à ses connaissances et à ses qualités pédagogiques, il se consacre actuellement à l’enseignement technique et théorique, au sein de centres de formations ou d‘écoles spécialisées.

Il travaille aussi comme consultant pour le compte de plusieurs entreprises pour lesquelles il intervient en tant que formateur et /ou animateur auprès de professionnels en France et dans le monde.

Perfectionniste et compétiteur, il a participé à de nombreux challenges :

• Conseiller et entraîneur de jeunes apprentis au concours du « meilleur apprenti de France » avec 4 lauréats lors de plusieurs compétitions de niveau international

• Concours de la Saint Michel,

• Coupe du monde de pâtisserie à Lyon,

• Concours des meilleurs jeunes apprentis du Monde à Tokyo,

• Olympiades des métiers à Séoul.

Il crée l’Institut de L’Excellence Culinaire le 8 octobre 2004.   www.institut-culinaire.fr

Salon de l’Artisanat en Rhône-Alpes   

viasalon artisanat | Developpement d'affaires – Pierre André Fontaine.

———————————————————————————-

Salon de l’Artisanat en Rhône-Alpes

Du 16 au 18 mars 2012 au Centre des Congrès de Saint-Étienne aura lieu le premier salon de l’Artisanat en Rhône-Alpes.

Une manifestation unique en Rhône-Alpes organisée par la CAPEB, l’UPA avec la Chambre de métiers et de l’artisanat.

Rencontre privilégiée entre les artisans et le grand public, le premier salon artisanal de la région a pour vocation de transporter les visiteurs, à la découverte des métiers de l’artisanat.

Au gré des allées, 180 exposants – qu’ils soient du Bâtiment, de l’alimentation, de la  production ou des services - présentent leur savoir-faire et leurs productions, avec des démonstrations durant 3 jours dédiés entièrement à ce secteur dynamique qu’est l’artisanat.

Le  salon  de l’Artisanat est également l’occasion de rencontrer les partenaires qui contribuent au développement des entreprises artisanales, par le biais de forums, de conférences et d’événements animés autour de l’emploi, de la création d’entreprises, de la formation professionnelle, du développement durable et de l’innovation.

www.salondelartisanat.fr

Le Parrain du Salon 2012

Pâtissier de formation, Jean Jacques Borne est devenu « Un des Meilleurs Ouvriers de France »en 1994.

Actuellement âgé de 52 ans, il a une longue pratique de son métier, y compris dans la confiserie, la chocolaterie, la glacerie et le traiteur. Il a exercé au côté de nombreux représentants éminents de la gastronomie Française et il a été responsable dans de nombreux laboratoires. Il fut aussi chef pâtissier de plusieurs boutiques de pâtisseries françaises.
Grâce à ses connaissances et à ses qualités pédagogiques, il se consacre actuellement à l’enseignement technique et théorique, au sein de centres de formations ou d‘écoles spécialisées.
Il travaille aussi comme consultant pour le compte de plusieurs entreprises pour lesquelles il intervient en tant que formateur et /ou animateur auprès de professionnels en France et dans le monde.

Perfectionniste et compétiteur, il a participé à de nombreux challenges :

• Conseiller et entraîneur de jeunes apprentis au concours du "meilleur apprenti de France" avec 4 lauréats lors de plusieurs compétitions de niveau international
• Concours de la Saint Michel,
• Coupe du monde de pâtisserie à Lyon,
• Concours des meilleurs jeunes apprentis du Monde à Tokyo,
• Olympiades des métiers à Séoul.

Il crée l’Institut de L’Excellence Culinaire le 8 octobre 2004.  www.institut-culinaire.fr

Salon de l’Artisanat en Rhône-Alpes    Ce sont des Rencontres, des démonstrations, des trophées

Un pole attractif pour chaque savoir-faire :

Remise de prix : en amphithéâtre
Trophée artisanat, médaille du travail, prix professionnels,

Animations grand public :
Show coiffures, défilé de mode, concours de cuisine
(démonstrations, animation chocolat, pain, cuisine…)

Challenge construction :
Réalisation d’un chantier grandeur nature (en terrasse)…

Découverte des métiers :
Ouverture du salon aux écoles, présentation des formations,
rencontre de professionnels, emplois, etc. …

 

____________________________________________________

ST ÉTIENNE – 14 AU 16 OCTOBRE 2011
La 2ème édition du salon Bio «Respire la Vie» dédiée à notre alimentation, à notre habitat et à notre style de vie ouvrira ses portes au Parc des expositions de SAINT ETIENNE du 14 au 16 octobre 2011.

Développement durable : un nouveau pôle d'information

Comment réconcilier trois mondes qui se sont longtemps ignorés : l’économie, l’écologie et le social ?
Le pôle développement durable, joue un rôle d'impulsion, d'animation, de valorisation et d'encouragement de toutes les parties prenantes impliquées dans les démarches de développement durable. Le changement climatique, la consommation d’énergie, la production de déchets, les menaces pour la santé publique, la pauvreté sociale, la perte de biodiversité, … constituent un panel des préoccupations qui seront prises en considération sur cet espace.

Tourisme vert et solidaire

Comme le commerce équitable qui privilégie des échanges respectueux et équilibré, ce tourisme est une alternative au tourisme dit classique en conciliant tourisme, économie, écologie et social.

Alimentation et vin bio

Producteurs, agriculteurs et viticulteurs vous feront (re)découvrir les saveurs des produits issus de l’agriculture biologique : produits de consommation courante (vin, chocolat, fromage…), comme des aliments moins connus (quinoa, graines germées…) avec organisation d’un marché bio de producteurs locaux.

Bien-être et artisanat

Un pôle orienté vers le bien-être à la personne avec la présentation de produits et de techniques pour trouver des alternatives pour la santé, la beauté, et l'entretien de notre corps (produits d'hygiène et de soin, …). Une offre de prêt-à-porter est également représentée sur les salons bio avec des vêtements et des accessoires en fibres naturelles.

Habitat sain et énergies renouvelables

Comment trouver une solution adaptée à vos projets tout en conciliant qualité de l’habitat, économie d’énergie et utilisation de matériaux naturels ?

Share

Les risques d’utiliser Windows XP aprés la fin du support

rip-258x300

Le 08 avril dernier marque la fin du support du système d’exploitation Windows XP de Microsoft et cela après 13 ans de service, il n’y aura plus de support pour Windows XP, une des versions les plus répandues du système d’exploitation, lancée en 2001.

Et après ?

Cela signifie notamment que son éditeur, Microsoft, ne publiera plus de mise à jour de sécurité.

Alors si vous continuez à utiliser Windows XP après la fin du soutien, votre ordinateur pourra fonctionner, mais avec des risques.

Alors quelles sont les risques d’utiliser Windows XP après la fin du support ?

1.Vulnérable aux virus et aux autres risques menaçant la sécurité

images 150x150 Les risques dutiliser Windows XP aprés la fin du support

Le plus grand danger vient bien entendu de l’absence de mises à jour de sécurité, seul l’antivirus de Microsoft Microsoft Security Essentials sera encore mis à jour pour une période d’un an. Il est évident que de nouvelles failles continueront à être découvertes (et donc exploitées).

Ça veut dire que votre ordinateur est vulnérable aux virus et aux autres risques menaçant la sécurité.

Cela est aussi pour les distributeurs automatiques ne seront plus protégés en cas de faille sécuritaire.

2.Matériels et logiciels non compatibles avec Windows xp

43727138 3 150x150 Les risques dutiliser Windows XP aprés la fin du support

Puisque les fabricants de matériels et de logiciels seront plus nombreux à optimiser leurs produits pour les versions plus récentes de Windows, les programmes et les appareils comme les caméras et les imprimantes seront de moins en moins compatibles avec Windows XP.

Alors que faire ?

Pour réduire les risques d’utiliser Windows XP en attendant une solution plus efficace, on peut suivre certains conseils très simples. Le plus important est de sélectionner avec soin le navigateur qui sera utilisé pour surfer sur le web. Internet Explorer 8, dernière version disponible sous Windows XP.

Vous pouvez évidemment passer de Windows XP à Windows 7 ou  Windows 8 à l’aide de logiciel PCmover Express, Il est proposé par Microsoft en partenariat avec un éditeur de logiciels spécialisés et qui est disponible en Français gratuitement. Il fournira une aide à la migration en copiant fichiers personnels et informations de profils vers le nouveau système.

Vous pouvez aussi tourner vers Linux, et les distributions qui pourraient vous satisfaire sont Ubuntu et Linux Mint.

 

viaLes risques d'utiliser Windows XP aprés la fin du support.

Share

Utiliser Netflix en France ? Un jeu d’enfant – metronews

VOD – Si le service américain n'est pas officiellement lancé en France, il est d'ores et déjà possible – et de manière simple – d'en profiter. Seule condition : comprendre l'anglais.

Netflix

Aux Etats-Unis, Netflix compte 40 millions d'utilisateurs et détient près de 90 % du marché de la vidéo à la demande. Photo : RYAN ANSON / AFP

Je suis abonnée à Netflix. Je vis en France et ce fut on ne peut plus simple, il y a quelques mois, de souscrire un abonnement et de profiter depuis lors du streaming vidéo de films et séries proposés par le service américain. Pour caricaturer, Netflix est à la vidéo ce que Deezer et Spotify sont à la musique. Et si le mastodonte américain, leader du marché de la vidéo à la demande, n'est pas encore officiellement arrivé dans l'Hexagone, les méthodes pour contourner l'interdiction de territoire sont relativement simples.

 

Concrètement, il suffit d'utiliser un VPN (Virtual Private Network, ou réseau privé virtuel) pour virtuellement localiser son ordinateur aux Etats-Unis (ou dans n'importe quel autre pays où Netflix est autorisé, soit 40 pays dans le monde). Ce n'est vraiment pas très compliqué. Par exemple, si vous utilisez le navigateur Chrome de Google et que vous savez dire "salut" en espagnol, vous devriez pouvoir trouver un plug-in capable de faire cela…

 

Une obligation : bien se débrouiller en anglais

 

Ensuite, il suffit de s'abonner (8 dollars par mois soit, avec les frais, un peu plus de 6 euros dans mon cas) et de donner une fausse adresse sur le territoire américain pour bénéficier de l'offre de Netflix. Le streaming est de qualité et fluide. Rien à redire en la matière, le film ou l'épisode commence en quelques secondes. Seul bémol : l'impossibilité de bénéficier de l'offre de location par DVD. Car une partie du catalogue de films (souvent anciens) n'est disponible que par l'envoi d'un disque par voie postale et non en streaming (lecture directe d'une vidéo sans stockage sur l'ordinateur). Evidemment dans ce cas, Netflix ne livre pas en France.

 

Mais l'offre est suffisamment vaste (environ 100 000 titres) pour qu'on ne se sente pas frustré. Films récents et anciens, connus ou méconnus, séries en pagaille… il y a un choix très large, beaucoup plus que sur les offres de VOD légales en France. Seulement, il faut parler anglais. Et suffisamment bien pour ne pas avoir systématiquement besoin de sous-titres. Car le sous-titrage en Français est encore très restreint. On trouve également des films français (avec sous-titres en anglais dans ce cas) mais ils ne sont pas légions.

 

Le bilan est donc extrêmement positif. J'ai drastiquement réduit le nombre de mes visionnages en streaming sur des sites illégaux pour me contenter de Netflix dans la plupart des cas. Reste encore quelques séries ou films que je ne trouve pas chez eux mais je suis satisfaite à 90 %. Autre bonne nouvelle : Netflix finance la production de séries de qualité, comme House of Cards. Ainsi, le 14 février, l'ensemble de la saison 2 sera disponible sur Netflix. Les abonnés pourront, au choix, les regarder petit à petit ou se faire un véritable marathon. Nul doute que la seconde option sera la plus populaire.

 

viaUtiliser Netflix en France ? Un jeu d'enfant – metronews.

Share

Les dirigeants de sociétés en difficulté financière

L’environnement économique a profondément évolué en quelques mois et beaucoup d’entreprises françaises vont entrer dans une zone de fortes turbulences qui risque de mettre en jeu leur survie.

Or, chaque année environ 50.000 sociétés disparaissent en France, le plus souvent parce que leurs dirigeants n’ont pas pris, en temps utile, les décisions qui leur auraient permis d’éviter cette disparition.

En effet, aucune entreprise n’est armée, en marche normale, pour faire face à une situation de crise grave et, lorsqu’elle survient, le dirigeant est le plus souvent désemparé, notamment par méconnaissance des solutions existantes et misent à sa disposition, mais aussi par le manque de conseils.

A contrario, quand les dirigeants de sociétés en difficulté financière ont su tirer le meilleur parti des solutions, internes ou externes, à leur disposition, ils ont réussi à sauver leur entreprise dans 95% des cas. 

Parallèlement, depuis quelques années, le traitement des entreprises en difficulté a fortement évolué, du fait de la réforme du cadre législatif et réglementaire applicable, et de l’évolution favorable de l’environnement opérationnel dont il bénéficie.

L’objectif d'un expert, un Conseiller en Entreprises est de présenter de manière concrète et synthétique les mesures qui permettent aux dirigeants d’entreprises en difficulté financière de sauver leur entreprise, mais aussi les risques patrimoniaux et pénaux qu’ils encourent, les spécificités applicables aux sociétés cotées ou non cotées et, pour finir, des outils de prévention.

 

L’issue d’une crise dépend très largement des premières mesures prises par le dirigeant. La première décision est de bien s’entourer. La seconde décision est de faire rapidement un diagnostic « flash » de la situation de l’entreprise pour en avoir une vision claire et objective, comprendre l’origine et la nature de la crise, et identifier les éléments de la situation qui vont orienter le choix du cadre de sortie de crise, notamment, si nécessaire, le choix du cadre judiciaire. 

Depuis la loi du 26 juillet 2005, modifiée par ordonnance du 18 décembre 2008, le dirigeant dispose d’un large spectre de procédures, adaptées aux différentes situations financières de l’entreprise. La palette d’outils inclut les procédures amiables de traitement préventif des difficultés (mandat ad hoc et procédure de conciliation), confidentielles et à la seule initiative du dirigeant et les procédures « collectives » : sauvegarde – réservée aux sociétés in bonis – redressement judiciaire et liquidation judiciaire.

Après avoir décidé du choix du cadre – judiciaire ou non – de sortie de crise , le dirigeant doit prendre des mesures d’urgence : constituer une cellule opérationnelle de crise, adapter la communication au contexte, mettre en place des outils de gestion de trésorerie et prendre toutes mesures permettant d’améliorer la trésorerie à très court terme. Ne pas oublier que l'élèment parfois indispensable et bien souvent qui a fait défaut si l'opération echoue est l'application du conseil de manière opérationnel, un Conseiller en Entreprises "Opérationnel"  

Des questions, des interrogations, vous pensez qu'une Assistance en amont et pendant la procédure collective pourrait vous aider et surtout vous soulager !… Prenez contact avec un spécialiste, un Conseiller en Entreprises 

By, P.A Fontaine

 

 

Share

installation podium

ANIMASTAR vous propose des des podiums sur mesure pour l'extérieur comme pour l'intérieur…..

podium animastar

 

service installation son et lumières "pro"

(Mairie, salles des fêtes, discothèques, batiments, musées…et particuliers)

Conception d'éclairages dynamiques, vente et installation
Conception et Programmation finale.

Nous vous accompagnons avec une expérience exceptionnelle.

Vous avez un projet de conception ou besoin d'accompagnement technique:

Contactez-nous au  04 37 05 27 13 / 06 98 35 23 02

Devis par email : animastar@orange.fr

ANIMASTAR vous propose des des podiums sur mesure pour l'extérieur comme pour l'intérieur…..

podium animastar

 

service installation son et lumières "pro"

(Mairie, salles des fêtes, discothèques, batiments, musées…et particuliers)

Conception d'éclairages dynamiques, vente et installation
Conception et Programmation finale.

Nous vous accompagnons avec une expérience exceptionnelle.

Vous avez un projet de conception ou besoin d'accompagnement technique:

Contactez-nous au  04 37 05 27 13 / 06 98 35 23 02

Devis par email : animastar@orange.fr

 

Lire la suite sur :  http://www.animastar.com/installations-son-et-lumieres.html

 

Share

En Fait c’est quoi le Développement d’Affaires

En Fait c’est quoi le Développement d’Affaires

Lors de rencontres réseaux, en faisant du » Réseautage d’Affaires « , des rencontres de Cercle d’Affaires, en coaching, étant en présence de professionnels, je pose souvent la même question : « Qu’est ce, pour vous, faire du développement d’ affaires ? » ou pourrait-on dire, « Qu’est ce que le développement d’affaires, ? », « Comment développer mes Affaires » …
La majorité du temps, la réponse est « d’aller à des bals, des cocktails ou des lunchs ou il y a une grande quantité de gens », mais est-ce que c’est vraiment cela ? Pour certains, «Échanger des poignées de mains et des cartes de visites».

Au cours de ces évènements et tout au long de ma carrière, j’ai rencontré une quantité de gens qui n’était pas nécessairement à l’aise dans ces événements sociaux, qui avait une grande difficulté à s’intégrer à de grands groupes, à se fondre dans une foule, à être à l’aise et y nager comme un poisson. Ce fut une surprise de constater que certains pouvaient être, en fait » des développeurs d’affaires redoutables « , de véritables Producteurs.  Pourquoi cela ?  Simplement parce que nous oublions souvent l’essence même du développement d’affaires.

Alors si je pose la question « qu’est ce que le développement d’affaires » ? La finalité est nécessairement de rapporter de nouvelles affaires, de développer ses activités, son CA, bien sûr.  Mais là ou le bas blesse, c’est que les moyens sont beaucoup plus variés que le simple fait d’aller à des événements sociaux, ou d’avoir un réseau de millier de personnes…

Il y a souvent une grande confusion entre l’action et le résultat. Une grande confusion de ce qu’est le Développement d’Affaires

Ceci étant dit, le réseautage social virtuel ou physique  est un outil très efficace. C’ est un moyen performant, sinon le moyen pour se “faire voir“, et s’exposer à des prospects potentiels.  Mais trop souvent, nous restons dans la simple action de présenter convenablement  une belle image de soi-même et de sa société. NOUS imaginons que les prospects vont se jeter sur nous pour acheter nos services. Oui, peut être, que ça devrait être comme cela, mais NON, Eh Oui, on peut épiloguer c’est ainsi.

Cela sera de plus en plus vrai dans un contexte de contraction budgétaire, la crise étant passé par là.  La tendance est beaucoup plus à :« démontrez moi , au préalable, que nous pouvons  travailler ensemble et prouvez moi que vous apporterez de la valeur à mon entreprise», au lieu de « je te confie la mission, ou le mandat et nous  évaluerons après les résultats».

Donc, revenons aux méthodes de développement d’Affaires !!! : quelles sont-elles? Je répondrais  qu’il y en a autant que le Bon Dieu peut en bénir, avec, pour chacune d’elles, leurs qualités et leurs défauts;  leurs  forces et  leurs faiblesses. Certaines demandent des aptitudes, des connaissances et background.  Chaque individu est en mesure de bâtir sa propre façon de faire. Mais dans tous les cas si il existe plusieurs chemins, Un seul résultat compte, Le développement d’Affaires !!!

Mais ce qui est vraiment important n’est pas le « comment », mais le « pourquoi ». Ainsi donc le défi n’est pas d’apprendre toutes les méthodes. Les milles et une choses à suivre, les 1000 choses à faire et ou à refaire, ou toutes les choses à ne pas faire.  Le défi est en fait de prendre conscience du pourquoi nous faisons des actions, pourquoi nous participons à des évènement et dans quels buts, dans quellesstratégies et surtout avec quelle finalité et pour  atteindre quoiquel résultat nous escomptonsPrenons le temps de réfléchir:  qui je suis, ce que je représente, qui je représente, quel est mon marché, qui est mon client. Comment je le présente, comment le développer. Comment intéresser, interpeller mon réseaux. Qui est mon réseau. On pourrait ainsi écrire une bible pour développer le sujet, Non ?.

C’est là, qu’intervient le professionnel du développement, le spécialiste du développement d’Affaires. C’est maintenant que vous devez vous poser les bonnes questions. En tant que Patrons ou Dirigeant, je participe à mon développement d’affaires…, oui, mais je dois m’entourer d’un professionnel avec lequel je vais définir ma stratégie, une méthode, un Professionnel qui va de manière Opérationnelle participer au développement de mes Affaires … Un le Coach d'entrepreneurs

Là, franchement, je pense que maintenant je vous ai convaincu de m’appeler, de vous mettre en relation avec moi, votre serviteur et de me confier votre développement … Votre développement d’Affaires !!!

 

 

"Comment procéder quand son entreprise est en difficulté ?"

En savoir plus : Contactez nous 06 66 89 46 56 Pierre-André Fontaine 

Share

Les grandes tendances de développement d’affaires pour 2014

 

DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES – Qu'est-ce que 2014 vous réserve au chapitre de votre développement d’affaires?

Selon le sondage annuel du service de l'enseignement du marketing de l'université Kent State la place grandissante du numérique dans les stratégies et programmes de développement d'affaires s'agrandira au cours de la prochaine année.
 

Plus de contenu et d'internet: la publicité sur internet occupera au moins 25 % des budgets de marketing en 2014 et 78 % des responsables du marketing interrogés sont d'avis que le marketing de contenu est la voie de l'avenir pour leur entreprise.

Plus de social : l'utilisation des réseaux sociaux sont encore en croissance alors que selon le sondage de Ken les entreprises doubleront leur budget alloué à ces plates-formes d'ici les cinq prochaines années en grande partie parce que l'ajout d'un bouton de partage sur les médias sociaux à un courriel d'entreprise augmente le taux d'ouverture de 158 %.

Plus d'événements : 67 % des décideurs de marketing interrogés sont d'avis que l'organisation d'évènements est un des moyens de plus efficace de leur stratégie d'affaires.

Moins de Facebook et plus d'Instagram : si votre développement d'affaires cible les jeunes adultes notez que leurs réseaux sociaux préférés sont en pleine mouvance. Au printemps 2012 Facebook était le réseau social favori de 42 %, mais cette marque était passée à 23 % à l'automne 2013. À l'inverse pendant la même période la plate-forme de partage de photos Instagram passait de 12 % à 23 %.

Plus de marketing entrant : vous devez cesser d'interrompre vos clients actuels et potentiels avec du télémarketing, des courriels et de la publicité traditionnelle et commencer à communiquer avec eux avec des blogues, des interventions et des échanges sur les médias sociaux, des photos et des vidéos, des outils décisionnels gratuits et l'optimisation des engins de recherche. 

Moins de clients et plus de promoteurs : en 2014 vous devez passer d'un mode transactionnel à un mode relationnel qui transforme vos clients en promoteurs de votre marque, de vos produits et de vos services.

Trois concepts clés pour 2014 : les données recueillies par Kent State établissent un plan de match clair pour la prochaine année. Vous devez placer la confiance et la qualité au centre de toutes vos actions de développement d'affaires qui s'inscrivent dans les trois concepts clés que sont la convergence des médias traditionnels et numériques, la communication plutôt que la transaction et le développement de contenus pertinents.

 

conseiller en entrepriseconseiller en entreprisesdéveloppeur d'entreprisesdéveloppement d'entreprisesdéveloppeur d'affairesdéveloppeur d'affairesRéduction de coûtsoptimisation des coûtsConseil opérationnelGestion des Coûtsoptimisation des coûtsdépenses Entreprises,  Réduction de coûtsoptimisation des coûtsConseil opérationnellyondéveloppeur d'entreprisesdéveloppement d'entreprisesdéveloppement d'affairesdéveloppeur d'affairesdéveloppeur d'affairesRéduction de coûtsoptimisation des coûtsConseil opérationnelGestion des Coûtsoptimisation des coûtsdépenses Entreprises,  Réduction de coûtsoptimisation des coûtsConseil opérationnelentreprisedevelopper entreprisedeveloppeur entreprisedévelopper son entreprisedevelopper entreprise

Share

Les acheteurs publics soumis à l’UE refusent d’être taxés d’antipatriotisme

Trop, c’est trop : l’Association pour l’achat dans les services publics (Apasp) réagit aux déclarations récentes mettant en cause le manque de patriotisme supposé des acheteurs publics dans la passation de leurs marchés.

« Nous devons rééduquer les acheteurs publics, ils ne doivent pas rester enfermés dans leurs grimoires : il faut agir en patriotes. » Le 25 octobre 2013, Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, tançait une fois encore les acheteurs publics, leur reprochant de ne pas promouvoir le Made in France dans leurs marchés (lire notre article).


La coupe est pleine pour l’Association pour l’achat dans les services publics (Apasp), lassée de cette « mise en cause injuste et injustifiée des acheteurs publics ». 

L’association tient à rappeler, dans un communiqué du 10 décembre, « que les acheteurs publics exercent leur métier dans un cadre juridique européen (les deux directives en cours de révision) et national (le Code des marchés publics et l’ordonnance de 2005) dont l’objet est de garantir à l’ensemble des entreprises la loyauté de leur mise en concurrence et de leur sélection, au travers de la publicité des appels d’offres et des règles de transparence […] ». 


Elle souligne également l’existence de plusieurs lois votées dans les années 1990 et visant à la prévention de la corruption, qui sanctionnent pénalement, au travers notamment du délit de favoritisme, le non-respect de ces règles. 


« Dans ce cadre, il est à ce jour impossible, pour un acheteur public, de privilégier des entreprises du seul fait de leur nationalité ou de leur implantation, assène l’association. Cela peut paraître regrettable aux yeux de certains, choquant même pour d’autres, mais telles sont aujourd’hui les règles de droit. » 


C’est pourquoi l’Apasp se dit « particulièrement préoccupée de voir ainsi les acheteurs publics stigmatisés et montrés du doigt alors qu’ils ne font que respecter la légalité républicaine ». Mais, il est vrai, conclut-elle, « qu’à une époque où de vieux démons – comme le soi-disant miracle de la suppression du Code des marchés publics – ressurgissent [lire notre article], la tâche des acheteurs publics n’est pas particulièrement facile… »


Dans quelle Europe sommes nous ?

Sources : http://www.lemoniteur.fr/165-commande-publique/…

Share
rejoignez moi sur viadéo
Sur Viadéo
Archives