Get Adobe Flash player
Catégories
ce site est utile, aidez nous à le maintenir au top

médias socaux

Viadeo appartient au groupe Figaro

Une nouvelle page s'ouvre pour le réseau professionnel français Viadeo. En redressement judiciaire depuis fin novembre 2016, il vient d'être repris par Figaro Classifieds pour un montant de 1,5 million d'euros.

"Les tribunaux français, le 23 décembre, et américain, le 30 décembre, ont retenu l'offre de Figaro Classifieds pour la reprise des activités de Viadeo", a annoncé la filiale du groupe Figaro CCM Benchmark dans un communiqué.

Se recentrer sur le territoire français

Figaro Classifieds reprend 78 salariés sur les 126 ainsi que 20 stagiaires et alternants du réseau aux 11 millions de membres français et aux 4,4 millions de visiteurs uniques mensuels.

Pour Figaro Classifieds qui se revendique leader en France de l'emploi sur Internet, avec 25 % de parts de marché (Cadremploi, Keljob, etc.) et un chiffre d'affaires de 40 millions d'euros, cette acquisition doit "renforcer" et "diversifier la stratégie multimarque de Figaro Classifieds par l'intégration d'un réseau social professionnel à son offre 'carrière' existante".

Figaro Classifieds compte développer le réseau social professionnel en le recentrant sur la gestion de  …

Source : Viadeo appartient au groupe Figaro

Share

Coreye affiche une augmentation de 15% de son chiffre d’affaires

coreye affiche augmentation 15 son chiffre affaires

Avec une hausse de 15% pour l’année 2016, Coreye, opérateur de Cloud français spécialiste du Cloud Métier Sécurisé, annonce un chiffre d’affaires de 9,5 millions d’euros. Une année faste marquée par une stratégie tournée vers les secteurs de la santé et du retail et sur les problématiques de sécurisation du SI.

Pour soutenir cette croissance, Coreye a recruté 10 personnes en 2016, et ne compte pas s’arrêter là. Ainsi, en 2017, Coreye recrutera 15 personnes pour atteindre près de 100 collaborateurs : 10 experts techniques avec un profil d’ingénieur et/ou développeur, et 5 commerciaux. Ces recrutements répondent aux ambitions de Coreye qui vise toujours une croissance à deux chiffres pour atteindre les 11 millions d’euros de chiffre d’affaires à la fin 2017. Une forte croissance soutenue par le développement de ses trois domaines de prédilections : santé, retail et sécurisation, notamment au travers de son offre clé en main de Cloud Hybride.

En effet, Coreye souhaite que ses clients s’affranchissent des contraintes de l’informatique en s’appuyant sur son expertise Cloud. Véritable partenaire de ses clients, Coreye les accompagne au quotidien pour mettre l’informatique au service de leur développement. Par ailleurs, pour offrir le meilleur du Cloud, le spécialiste français de l’hébergement et de l’infogérance mise sur une offre sur-mesure basée sur l’hybridation. Les experts Coreye opèrent différents Cloud en simplifiant les démarches et le suivi de déploiement, dans le respect des normes et du cahier des charges. De plus, la sécurisation des SI est au cœur des préoccupations des DSI et la protection des données une priorité qui s’inscrit dans la stratégie et les objectifs des entreprises. Coreye, conscient de ses enjeux, entend répondre à cette problématique au travers son offre de Cloud Hybride.

‘‘Nous aidons nos clients à faire le bon choix mais, surtout, nous les accompagnons en prenant en charge la gestion de leur Cloud. Les offres Cloud sont …

Source : Coreye affiche une augmentation de 15% de son chiffre d’affaires

Share

Deux candidats pour Viadeo

Source : Deux candidats pour Viadeo

 

Viadeo suscite encore de l'intérêt. Selon nos informations, deux offres sont déjà parvenues au tribunal de commerce pour une éventuelle reprise, dans le cadre du placement en redressement judiciaire de Viadeo. L'une a été déposée par Figaro Classifieds, la filiale de petites annonces du groupe Le Figaro. La seconde est l'oeuvre d'un autre spécialiste des petites annonces, très actif sur le marché de l'emploi ces derniers mois : Leboncoin. Ce dernier, autre success story du Web français, avait déjà fait part de son intérêt pour Viadeo ces derniers mois. Malgré leurs profils similaires, les deux intéressés auraient formulé des offres très différentes, dans leur contenu et dans l'étendue des actifs qu'ils reprendraient. Les offres n'excéderaient pas quelques millions d'euros, mais pourraient être améliorées dans les prochains jours.

D'autres marques d'intérêt ont été signifiées, sans aboutirpour l'instant à des offres fermes. Une audience des candidats est prévue le 19 décembre. Le tribunal de commerce examinera alors les offres de reprise et devrait trancher dans la foulée, sans doute d'ici à la fin de l'année. La reprise, si elle a lieu, ne pourrait être que partielle et ne concernera que les actifs (base d'abonnés, technologie, une partie des salariés…) de la société qui, elle, sera liquidée à la fin de la période légale de trois mois. Au 30 juin dernier, Viadeo employait 157 salariés.Le service compte aussi une base de 40 millions de membres enregistrés.

Reste à savoir si un repreneur pourra relancer l'intérêt pour un service qui a subi la concurrence frontale du géant américain LinkedIn. Le placement en redressement judiciaire est l'aboutissement d' une chute rapide pour l'ex-star du Web français. Il y a deux ans, lors de son introduction en Bourse, Viadeo était valorisé 150 millions d'euros. Sa capitalisation boursière a fondu depuis, pour passer sous les 10 millions lorsque la cotation a été suspendue, il y a quelques jours. Longtemps au coude-à-coude avec LinkedIn, Viadeo paie ainsi un


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0211553004586-deux-candidats-pour-viadeo-2047426.php#RkDWsX2fEHvQZz3a.99

Share

Une intersyndicale de policiers appelle à manifester devant les palais de justice

Une intersyndicale de policiers appelle à manifester devant les palais de justice

 

Une intersyndicale de policiers a appelé vendredi à manifester devant les palais de justice tous les mardis pendant une demi-heure pour réclamer des mesures.Plusieurs syndicats de policiers appellent à des "rassemblements silencieux devant les palais de justice" tous les mardis de 13 heures à 13h30 pour réclamer notamment la révision des règles de la légitime défense, a annoncé vendredi l'intersyndicale dans un

Source : Une intersyndicale de policiers appelle à manifester devant les palais de justice

http://www.europe1.fr/societe/une-intersyndicale-de-policiers-appelle-a-manifester-devant-les-palais-de-justice-tous-les-mardis-2878745

Share

Nicolas Sarkozy: «Mon plan pour baisser les impôts et les dépenses»

Nicolas Sarkozy dans son QGde campagne, samedi à Paris.

 

INTERVIEW – Dans un entretien au Figaro, l'ancien chef de l'État et candidat à la primaire des Républicains détaille son projet économique et affiche sa volonté de réduire simultanément la dépense publique de 100 milliards d'euros et les impôts de 40 milliards.LE FIGARO.- Votre stratégie économique repose sur une baisse des impôts couplée à une réduction des dépenses. Pouvez-vous nous expliquer ce choix?NICOLAS SARKOZY.- La seule question importante est de savoir quelle doit être la stratégie économique qui permettra à la France de retrouver le plein-emploi. C'est une stratégie en tous points différente de ce qu'on a vécu depuis cinq ans. Elle consiste effectivement à voter dans les trois mois qui suivront l'élection présidentielle un plan de réduction de la dépense publique de 100 milliards d'euros et de baisse des impôts de 40 milliards. Ces mesures seront votées immédiatement et concomitamment, j'insiste sur ce point. Il ne s'agit pas pour moi de baisser les impôts puis, plus tard, de voter les économies, ou inversement de commencer par un plan de rigueur sans rien faire pour baisser les impôts. Je veux que les deux soient votés en même temps, car l'un ne peut aller sans l'autre. C'est ce plan, et uniquement celui-là, qui nous permettra de créer un choc de confiance, de retrouver de la croissance, de baisser fortement le chômage, de réduire le déficit et la dette et de nous prémunir d'un risque de hausse des taux

Source : Nicolas Sarkozy: «Mon plan pour baisser les impôts et les dépenses»

Share

Su-25, la base aérienne Hmeymim Les avions russes ont frappé 1.900 cibles terroristes en une semaine

L'aviation russe a détruit près de 1.900 cibles terroristes en Syrie en huits jours, a annoncé jeudi le ministère russe de la Défense.

"Les avions des Forces aérospatiales russes ont effectué 510 sorties du 4 au 11 février afin de frapper 1.888 sites terroristes dans les provinces d'Alep, de Lattaquié, de Homs, de Hama, de Deraa, de Deir ez-Zor, de Hassaké et de Raqqa", a indiqué le porte-parole du ministère de la Défense Igor Konachenkov.

​En outre, des avions de combat russes ont détruit dans la province syrienne d'Alep deux puissants chefs terroristes, a déclaré Igor Konachenkov.

"A la suite des frappes des forces aériennes russes, les terroristes essuient des pertes considérables. Deux puissants chefs de guerre ont été éliminés dans la province d'Alep", a rapporté le ministère russe de la Défense, sans préciser la date des bombardements.

Selon M.Konachenkov, une bande armée, ainsi que le chef terroriste Abu Maher connu sous le nom de Farid al-Misri, ont également été anéantis dans les environs de la localité de

Share

Sous pression, Marine Le Pen retire la photo de l’exécution de James Foley

Marine Le Pen à l'Élysée, le 15 novembre 2015.

 

 

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO – Une enquête préliminaire a été ouverte contre la présidente du FN après qu'elle a publié trois images de la propagande de Daech mercredi. La famille du journaliste américain s'est dite «choquée».

Pour la présidente du FN, la journée avait commencé en regardant BFM, mais elle s'achève ce mercredi soir sur une joute avec le ministre de l'Intérieur. Reprochant au journaliste Jean-Jacques Bourdin d'avoir comparé le Front National à Daech, Marine Le Pen a diffusé sur son compte Twitter plusieurs photos sanglantes des exécutions perpétrées par l'État islamique, rapidement imitée par plusieurs des cadres du FN.

Après que le premier ministre Manuel Valls ait accusé Marine Le Pen de jouer «les incendiaires», Bernard Cazeneuve a saisi la police de cette affaire. Le parquet de Nanterre annonce ce soir l'ouverture d'une enquête préliminaire pour «diffusion d'images violentes» à l'encontre de Marine Le Pen et Gilbert Collard. Invitée sur Europe 1 ce mercredi soir, Marine Le Pen n'en démord pas et défie le ministre de l'Intérieur: «Monsieur Cazeneuve va venir me mettre les menottes pour avoir condamné le fait que certains se permettent de faire un parallèle et cette organisation criminelle?», a t-elle lancé. Retour sur deux journées d'escalade.

» Bourdin allume l'incendie

Entre Marine Le Pen et le journaliste Jean-Jacques Bourdin, le ton est à nouveau monté dès les premières heures du matin ce mercredi. Tandis que les derniers attentats terroristes commis par Daech en France semblent plutôt profiter au Front national dans les urnes, plusieurs personnalités avancent que la stratégie de l'un consiste à favoriser l'autre – et inversement. C'est le cas de Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, du sénateur PS François Patriat, de Mourad Boudjellal, truculent président du Rugby Club de Toulon mais aussi du

Share

Participez à notre appel urgent pour arrêter Monsanto!

Notre santé est en danger, mais nous sommes face à un système aux mains des intérêts privés et nous n'avons que peu de temps pour renverser le cours des choses. Plus vous serez nombreux à nous rejoindre, plus notre appel sera puissant! Faites passer le mot tout autour de vous sans tarder grâce aux outils de partage sur Facebook et par email ci-dessous et faites suivre l'email initial d'Avaaz! Merci pour votre action. 

Participez à notre appel urgent pour arrêter Monsanto!

https://secure.avaaz.org/fr/monsanto_dont_silence_science_eu_rb/?ceeExeb

Share

Les Echos – La Sécurité sociale dans l’illégalité – Archives | CNI Isère

Quand l’oligarchie bureaucratique et la classe politique se confondent avec la voyoucratie. Choquant, penseront certains. Et pourtant, saviez-vous que le monopole de la Sécurité sociale est abrogé par l’Europe depuis 1994.En effet, eu égard aux directives européennes 92/49/CEE du Conseil du 18 juin 1992 et 92/96/CEE du Conseil du 10 novembre 1992, ce monopole n’existe plus.Et pourtant, les Français ne le savent pas. Plus grave encore, depuis toutes ces années, tout continue comme si de rien n’était. Mais voilà, la notion de primauté de droit communautaire, aussi réelle soit elle, par rapport au droit français est parfaitement ignorée et méprisée par la classe politique française et ce, toutes tendances confondues, sans la moindre exception.S’agissant donc de la fin du monopole de la Sécurité sociale, je reprendrai ici quelques exemples d’agissements illégaux et de propos mensongers tenus notamment par les politiques :Le gouvernement, probablement soucieux de son image, commença à transposer en 1994 les directives européennes en droit français, mais que très partiellement rendant ainsi impossible l’application desdites directives, empêchant dans les f

viaLes Echos – La Sécurité sociale dans l’illégalité – Archives | CNI Isère.

Share

Les associations : un fardeau pour les contribuables

Par Fabrice Durtal.

Injustice statue credits wrote  (CC BY-NC 2.0)

 

Injustice statue credits wrote (CC BY-NC 2.0)

 

Le monde associatif est devenu le cache-sexe de la fonction publique. Officiellement, tout va très bien, Madame la Marquise. Le poids économique du secteur est estimé à 85 milliards d’euros (2012), les associations contribuant à hauteur de 3,2 % au PIB, soit un poids équivalent à celui de l’agriculture et des industries agricoles et alimentaires.

Selon Viviane Tchernonog, chargée de recherche au CNRS et auteur d’un ouvrage de référence sur le monde associatif, le budget cumulé du secteur a progressé au rythme de 2,8 % entre 2005 et 2011 et il emploie 1,8 million de salariés à temps plein ou partiel, majoritairement des femmes (69%).

De la même manière qu’un train peut en cacher un autre, ces chiffres dissimulent une réalité moins flatteuse. Car le boom du monde associatif provient essentiellement de l’externalisation croissante de missions autrefois prises en charge par l’État et aujourd’hui déléguées à des tiers. Au fil du temps s’est installée une fonction publique bis qui ne dit pas son nom, mais dont l’emprise s’élargit. Elle couvre la quasi-totalité de l’aide aux handicapés et de leur insertion, de nombreuses maisons de retraite, s’occupe de l’aide à domicile des personnes âgées dépendantes, des crèches, des centres de vacances, des activités périscolaires, de l’hébergement des clandestins, de sport, de culture…

Chaque année, ce secteur parapublic engloutit des centaines de millions d’euros de subventions publiques. Bien qu’aucune centralisation des données ne soit disponible, on estime que l’État, les collectivités locales et autres structures publiques ont versé 42 milliards d’euros en 2011, ce qui représente près de 50% du budget du monde associatif.

EnquêteContribuable (tous droits réservés)

Le profilage des ressources associatives révèle les objectifs de l’État. Si la masse des subventions s’est rétractée de 17 % entre 2005 et 2011, celle des commandes publiques a, en revanche, bondi de 70 % durant la même période.

Ces commandes publiques (voir encadré ci-après) correspondent à l’ensemble des contrats passés par une collectivité pour satisfaire ses besoins que ce soit sous forme de délégation de service public ou encore de contrats de partenariat public/privé. À part quelques missions régaliennes comme les pouvoirs de police, de sécurité et d’hygiène, presque tous les domaines peuvent être confiés à ces structures parapubliques. Ce recours croissant à la délégation a pour effet de favoriser le développement de grosses associations qui exploitent leurs compétences juridiques pour accéder à la commande publique tout en continuant à rafler l’essentiel des subventions.

Fonctionnaires de Bercy

D’après une enquête réalisée par Le Monde en 2013, environ 200 associations sur le 1,3 million recensé en France empochent 60% des aides distribuées par l’État. Sans subventions publiques, la plupart des associations mettraient la clé sous le paillasson. Les structures vouées à la « Défense des droits et causes » canalisent, par exemple, 5,6% des aides distribuées par l’État. Sans adhérents ou presque, elles ne doivent leur survie qu’à l’argent des contribuables. SOS Racisme a, par exemple, encaissé 331 992 euros de subventions d’État en 2013, sans compter les fonds alloués au niveau des échelons locaux. Sans ces aides 100% idéologiques, SOS Racisme ou encore Ni putes Ni soumises auraient disparu depuis belle lurette.

C’est dans le secteur médico-social que l’on trouve les associations les plus riches et les plus puissantes. Les chiffres cités par Viviane Tchernonog révèlent que l’action sociale et la santé absorbent 45% de l’ensemble du budget associatif. Suivent, l’éducation, la formation et l’insertion (12,8%), puis le sport (10,9%).

L’tat n’est pas le dernier à profiter des subventions qu’il distribue. Il récupère d’une main ce qu’il a donné de l’autre. Notamment quand il s’agit de choyer ses brebis. Les associations chargées de l’action sociale en faveur des personnels administratifs ont englouti plus de 100 millions d’euros en 2011, près de 15% de la manne publique. Près de 76 millions d’euros sont voués au bien-être des fonctionnaires du ministère des Finances. Ils sont répartis à travers différentes associations, dont 28,4 millions pour l’EPAF en 2011, chargée d’organiser des vacances dorées à la progéniture des agents de Bercy (plus d’informations sur ces associations du ministère des Finances, ici).

Afin de se développer, les associations reconnues d’utilité publique bénéficient d’une souplesse comptable accrue. Elles peuvent dorénavant acquérir et administrer des immeubles de

Lire la suite sur : http://www.contrepoints.org/2015/02/21/198669-les-associations-un-fardeau-pour-les-contribuables?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook

Share

VIDEO. Voeux de Sarkozy : «2015, c’est l’année du travail» – Yahoo Actualités France

 

 

Il a bel et bien grillé la politesse à François Hollande. Comme nous l'annoncions, Nicolas Sarkozy n'a pas attendu 20 heures, ni l'intervention du chef de l'Etat, pour mettre ses voeux en ligne. Dans une vidéo diffusée ce mercredi via sa page Facebook et son compte Twitter, le président de l'UMP promet : «2015, c'est l'année du travail au service des Français et au service de la France.»

En 2014 -«année du rassemblement», dit-il- il a reconquis son parti. En 2015, il s'agira de le remettre en ordre de marche. Au boulot ! lance en substance celui qui a, même s'il n'en dit pas un mot, la présidentielle 2017 dans sa ligne de mire.

«Rien n'est possible sans le rassemblement»

«Il faut moderniser notre pays pour que les entreprises soient compétitives, pour que les jeunes aient envie de réussir dans le pays qui est le leur, pour que l'école puisse former les jeunes au monde de demain et non pas au monde d'hier», égraine Nicolas Sarkozy, qui n'a eu de cesse de fustiger l'action de son

Share

L’ex-secrétaire général de la CGT Louis Viannet appelle Thierry Lepaon à démissionner

 

A la veille de la réunion de la commission exécutive de la CGT qui doit se pencher sur le sort de son secrétaire général Thierry Lepaon, mis en cause dans plusieurs affaires, l’ancien secrétaire général du syndicat, de 1992 à 1999, Louis Viannet, 81 ans, a choisi de sortir du silence. Il invite M. Lepaon à « remettre son mandat ».

Comment analysez-vous la crise qui traverse aujourd’hui la CGT ?

Louis Viannet : Par sa durée, par les principes et les valeurs qu’elle malmène, la crise qui secoue actuellement la CGT dans ses profondeurs est sans précédent. Les traces qu’elle va laisser peuvent générer des situations difficilement maîtrisables, des meurtrissures durables, mettant à mal les difficiles progrès réalisés dans le « vivre-ensemble » et rendant difficiles les rapports entre les militants, entre différentes organisations ou structures de la CGT, affaiblissant ainsi ses capacités d’actions. Toutes les pistes permettant d’éviter ou de limiter déchirements, divisions, affrontements, dans les débats qu’il va falloir conduire dans la commission exécutive, le comité confédéral national [CCN], et à tous les niveaux de l’organisation, doivent être explorées. Cela suppose une volonté commune d’avancer vers une situation apaisée.

Le malaise que vous évoquez n’est-il pas antérieur à l’élection de Thierry Lepaon ?

Loin de moi l’idée de penser que les problèmes sont arrivés avec 

Share

Il faut Libérez les TPE et les PME !

Hier quand les Français ont regardé leur JT de 20h, ils ont vu des "patrons" manifester dans la rue. Un fait rarissime. Et ils ont probablement été surpris de voir que les manifestants ne ressemblaient pas à la caricature que colportent les médias de la pensée unique. Les patrons de TPE et de PME étouffent et quand ils étouffent, c'est l'emploi que l'on asphyxie.

 

Share

Cabinet Conseil en Entreprise: Union bancaire – « Nous approchons malheureusement du grand soir où tous les épargnants seront taxés » – News360x

Les pauvres sont pauvres, mais ils ont cet avantage d’être nombreux. Nous avons à de nombreuses reprises évoqué le risque de voir émerger une « Taxe une fois pour toutes » afin de réduire brutalement l’endettement de certains états membres. On peut imaginer une sorte de « Grand Soir » où le gouvernement en viendrait à annoncer que tous les comptes de dépôt ou comptes courants sont ponctionnés de 10% ou plus de leurs avoirs pour faire face à ce qui serait qualifier d’urgence dans le service de la dette.Ce n’est pas une simple hypothèse, … LIRE LA SUITE SUR :

viaCabinet Conseil en Entreprise: Union bancaire – « Nous approchons malheureusement du grand soir où tous les épargnants seront taxés » – News360x.

Share

Le patron du FBI veut une backdoor ou au moins un accès dans les smartphones Android et iOS

 

De fait, il devient plus difficile pour les agences gouvernementales d'accéder aux données des smartphones dans le cadre d'enquêtes judiciaires. Le patron du FBI James Comey ne cesse d'en mettre en avant les conséquences, affirmant que les agences fédérales ne pourront plus faire leur travail si les sécurités en place sont trop fortes.

Pour se faire entendre, il met en avant divers arguments choc. Après avoir convoqué le spectre du pédophile dont le téléphone deviendrait inviolable, il suggère que les procédés de chiffrement mis en place par les éditeurs vont trop loin et seraient même contraires à la loi.

Il faut dire qu'en annonçant ne pas pouvoir fournir les accès aux données de ses clients même s'il le voulait, le groupe Apple a trouvé un bon argument pour résister aux pressions gouvernementales. En sous-entendant que le procédé de chiffrement est illégal, le patron du FBI peut espérer faire évoluer une situation de renforcement de la sécurisation des terminaux dont le curseur "est allé trop loin".

James Comey appelle ouvertement à un retour en arrière et à la nécessité d'une législation dont les dispositions imposeraient d'une certaine façon une backdoor légale. Il demande une révision des textes encadrant la surveillance des communications en affirmant qu'il n'est plus adapté au monde technologique moderne.

Cette question de mise en place d'une backdoor dans les systèmes est vue par les opposants à un retour en arrière comme un risque d'affaiblissement de la sécurité tout juste renforcée des plates-formes qui pourrait être utilisée par des agences de renseignement étrangères et des pirates.

Même si les demandes du directeur du FBI portent sur des demandes légales sur mandat judiciaire, les débordements de la NSA opérant hors des cadres prévus incitent peu les entreprises high-tech américaines à un retour en arrière alors qu'elles doivent rebâtir un lien de confiance sérieusement écorné avec leurs clients.

Source: www.generation-nt.com

A l'occasion du lancement d'Android 5.0 Lollipop chez Google et de iOS 8 pour Apple, la sécurisation des plates-formes s'est renforcée, en réponse aux révélations sur les pratiques d'écoutes illégales de la NSA par Edward Snowden.

See on Scoop.itPierre-André Fontaine

Share

Salon-de-Provence | LaProvence.com:entrepreneur recherche donateurs pour un « Truck de ouf » | La Provence

Pour lancer son "food truck", Dimitri Dubois en appelle à une plateforme de financement participatif

Economie - Salon : jeune entrepreneur recherche donateurs pour un Truck de ouf
Le food-truck de Dimitri sera fin prêt en septembre. Avant cela, il espère recevoir l'aide de généreux donateurs pour financer l'achat d'une éplucheuse à pommes de terre.

PHOTO DR

 

 

Apprenti, salarié, responsable, Dimitri Dubois travaille aux côtés du Meilleur ouvrier de France, Nicolas Rovecchio, et voyage à travers l'Europe grâce à son métier. "J'ai aussi eu l'opportunité de prendre une boutique en tant que gérant, reprend le jeune entrepreneur. Avec l'équipe on a développé l'accord vin et fromage". Mais après huit ans passés à Paris, Dimitri ressent le mal du pays et décide de rentrer à Grans il y a deux ans.Du haut de ses vingt-cinq ans, Dimitri Dubois a déjà bien bourlingué dans la vie. "A l'âge de 15 ans je suis monté seul à Paris pour faire une école de fromager", raconte le jeune gransois. S'il était soutenu à distance par sa famille, Dimitri a appris à se débrouiller seul et à gravir les échelons au fil de sa formation. Diplômé avec mention, le sudiste reste faire ses armes à Paris, haut lieu de la gastronomie française.

Les gens me disaient qu'ils en avaient marre de mal manger le midi 

Les premiers mois il essaie de trouver du travail dans sa branche, mais le fromager déchante vite, "je me suis rendu compte que ce n'est pas la même gastronomie qu'à Paris". Alors le jeune homme planche sur un projet. "Autour de moi, les gens me disaient qu'ils en avaient marre de mal manger le midi ou d'emporter leur gamelle, alors je me suis penché sur les food truck", raconte Dimitri. Après quelques mois de prospection, soutenu par ses proches, cet épicurien gastronome passionné de bonne nourriture se lance vraiment dans son projet en décembre dernier, lorsqu'il s'aperçoit qu'aucune offre de ce genre existe dans le pays salonais.

Etude de marché, achat d'un camion à repenser entièrement, choix du menu et des fournisseurs… le jeune homme ne compte pas ses heures pour monter son camion, son "Truck de ouf", qu'il souhaite "traditionnel et sans bling-bling", pour coller à la culture sudiste. "Lorsque j'ai parlé de ce projet à mes parents, mon père m'a dit « mais t'es un ouf ! », alors le nom du camion est venu naturellement de là", justifie Dimitri. Son "Truck de Ouf" tournera autour du burger, des sandwiches frais et des salades. "J'ai beaucoup voyagé en Europe et je me suis rendu compte que le burger reste un plat très apprécié, surtout lorsqu'il est composé de produits frais", explique-t-il. Le choix du burger et des sandwiches défini, le projet de food truck avance. "Du pain à la viande en passant par les légumes, je vais utiliser uniquement des produits frais que j'irai chercher le matin avant de commencer ma journée", poursuit-il.

Il doit finaliser l'installation de son food truck

Il a aussi trouvé plusieurs emplacements pour installer son camion, à Aix, dans la zone des Milles, deux fois par semaine le midi, mais aussi à Grans, quatre soirs par semaine le soir, grâce au soutien de la municipalité et peut-être à Salon, dans la zone de la Gandonne où Dimitri cherche encore un emplacement pour rayonner auprès des entreprises de la zone à l'heure de la pause déjeuner. "J'ai aussi des réservations pour des soirées ou un baptême", se réjouit Dimitri.

Mais les rêves et idées ne suffisent pas à nourrir le projet gourmand du garçon. Pour le financement, outre un apport personnel, Dimitri a donc contracté un emprunt à la banque, demandé un coup de pouce à sa famille et depuis une dizaine de jours, il a eu l'idée de recourir au crowdfunding, comprendre financement participatif. "En cherchant sur internet, j'ai découvert la plateforme Ulule, raconte-t-il. J'ai monté mon dossier qui a été sélectionné et depuis le projet est sorti de sa couveuse". Le jeune homme a jusqu'au 14 septembre pour réunir 2 500 €. Une somme qui lui permettra de finaliser l'installation de son food truck. "J'ai déjà fait beaucoup de dépenses sur le camion car il a fallu tout créer mais avec l'aide d'un ferronnier, le camion est presque fini, se réjouit Dimitri. Il me manque l'éplucheuse à pommes de terre, qui facilitera grandement le travail".

Il fait donc appel à de généreux donateurs pour financer ce dernier achat. En échange de leurs dons, les particuliers recevront une contrepartie en fonction de la somme versée : "Un porte-clefs collector, un tee-shirt, un menu offert mais aussi le nom de la personne gravé sur le food truck ou encore avoir le privilège de choisir le nom d'un burger du mois", annonce Dimitri Dubois. En une semaine, le projet est déjà financé à 20 %. "Au début il y a eu la famille, les amis mais pas seulement", s'enthousiasme Dimitri. Un Parisien, un Biarrot, tombent aussi rapidement sous le charme de son initiative et décident de l'aider. Le pari est encore loin d'être gagné alors le fromager multiplie les initiatives. "On a aussi une page Facebook sur laquelle beaucoup de personnes soutiennent le projet", poursuit Dimitri, conforté dans son idée. Aux généreux donateurs de l'aider à croquer son rêve à pleines dents.

 

Lire la suite sur : Salon-de-Provence | LaProvence.com:entrepreneur recherche donateurs pour un "Truck de ouf" | La Provence.

Share

Inquiet de la déflation, Manuel Valls prévoit une rentrée difficile

Le premier ministre estime que « les politiques économiques en zone euro ne sont pas efficaces » face à une croissance et à une inflation plus faibles que prévu.

Source: www.lemonde.fr

 

La rentrée sera « difficile en matière de conjoncture économique ». Le premier ministre, Manuel Valls, s'est inquiété, vendredi 1er août, d'un risque « réel » de déflation en Europe. Jeudi, Eurostat annonçait que les prix évoluaient à leur plus bas niveau depuis octobre 2009. L'inflation est en effet tombée à 0,4 % dans la zone euro en juillet, après 0,5 % en juin.

A la sortie du séminaire de l'exécutif à l'Elysée, M. Valls a fait part de ses craintes :

« Le volontarisme ne nous quittera pas, et cela plus encore pour les semaines et les mois à venir, car la rentrée va être difficile en matière de conjoncture économique (…) Le risque de déflation est réel, [car] au niveau européen, la croissance et l'inflation sont en retrait par rapport à ce que nous pouvions attendre. »

 

LES PRIX À LEUR PLUS BAS NIVEAU DEPUIS 2009

M. Valls juge que « les politiques économiques en zone euro ne sont pas efficaces » face à une croissance et à une inflation plus faibles que prévu, et déplore « l'absence de politique de change » ou encore que la Banque centrale européenne soit « impuissante » face à la faible inflation. Selon lui, s'il y a eu une« certaine prise de conscience quant aux attentes des peuples en matière de croissance et d'emploi », elle « se traduit malheureusement par une terrible lenteur dans les faits ».

 

Michel Sapin, le ministre de l'économie, avait réagi dès jeudi à la publication d'Eurostat :

« La situation en termes d'inflation est préoccupante (…) La croissance en Europe n'est pas à la hauteur des espoirs que nous pouvions avoir. »

Une faible inflation risque de ralentir le processus de désendettement des Etats et, surtout, des ménages et des entreprises. De fait, après une légère décrue en début d'année, la dette publique de la zone euro est passée de 92,7 % à 93,9 % du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre. M. Sapin a néanmoins refusé derevoir à la baisse les prévisions du gouvernement, qui table sur 3,8 % de déficit et 3 % en 2015, conformément à ses engagements européens.

 

« UNE CRISE DE CONFIANCE » À ENDIGUER

A l'issue de cette réunion qui devait fixer la feuille de route du gouvernement pour la rentrée, Manuel Valls a également admis qu'il existe « une crise de confiance que nous devons impérativement endiguer ». Il a notamment évoqué « la vie chère, le mal-logement », et l'inquiétude des Français pour « leur avenir et celui de leurs enfants ». 

Le premier ministre estime aussi que le chômage a « atteint un niveau tout à fait insupportable » alors que la France a subi à la fin de juin son huitième mois de hausse du chômage consécutif, avec 3 398 millions de demandeurs d'emploi en catégorie A en métropole.

La feuille de route du gouvernement consistera à « réformer, réformer inlassablement », à « lutter contre les blocages » et à « avancer avec détermination, constance, persévérance ».

« Notre politique, ce sera le pacte de responsabilité, tout le pacte et encore plus loin que le pacte, car c'est grâce à lui et au crédit d'impôt compétitivité-emploi [que] nous pourrons renforcer notre économie. »

 

See on Scoop.itPierre-André Fontaine

Share

La révolte des petits patrons lyonnais contre l’oligarchie !

France LABORIEUSE  –   Liste pour les élections Sénatoriales du 28 Septembre 2014

Conduite par des vrais (*) Chefs d’entreprises, soutenue par le mouvement SPARTACUS et des Partis Politiques de la vraie DROITE (La Droite intelligente) RPF, CNIP, RPR, PR et tous ceux qui voudront bien nous rejoindre…

1°) La politique n’est pas un métier (Antoine PINAY)

Nous exercerons en cas d’élection ce métier bénévolement….

2°) Nous voulons le retour de la vraie démocratie comme en SUISSE… Mise en place d’un vrai R.I.P

3°) Nous réaffirmons clairement les valeurs de la France « Liberté 

Egalité Fraternité » et le drapeau tricolores deviendra une icône intouchable…Toute insulte au Drapeau français et à l’Hymne national doivent être lourdement sanctionnés

4°) Nous entendons que la Laïcité soit mieux défendue et redevienne une valeur fondamentale à laquelle nul ne puisse se soustraire. 

Toutes les religions doivent sortir du domaine public et être strictement privées. Seule vraie condition du vivre ensemble

5°) La Constitution Française et la déclaration des droits de l’homme (Nous en ferons un texte fondamental du DROIT Français, ce qu’elle n’est pas aujourd’hui) Elles s’imposeront à TOUS et en particulier aux nouveaux arrivants qui devront à chaque paragraphe signer expressément leur accord… Pour en finir avec la nationalité de papier… Nous rendrons beaucoup plus difficile l’acquisition de la Nationalité française…

(*) Vrais : signifie savoir et avoir fait des échéances de fin de mois, employé du personnel, réglé les URSSAF et avoir éventuellement affronté les Conseils de Prud’hommes

Share

Message de la révolte des petits patrons lyonnais contre l’oligarchie !

Des petits patrons lyonnais contre l'oligarchie en place
 
Incompétente qui ne cherche que les places
 
Alors que le pays se meure envahi par des hordes migratoires
 
Ils sont de plus incompétents en matière économique
 
Alors nous briguons les postes de Sénateurs aux élections du 28 Septembre 2014
 
Mandat que nous exercerons Bénévolement
 
La POLITIQUE n'est pas un métier ….. Comme le disait notre Maître ANTOINE
Share

Artémisia collège retrouve un site propre :

Artémisia collège retrouve un site propre :

http://www.artemisia-college.info/index.html

 

 
 

Bonjour à tous !

Vous recevez parfois certaines de nos infos les plus significatives.

Vous serez peut-être intéressés à consulter nos sites entièrement repensés.

En premier lieu, celui-ci, le plus abordable pour des personnes non averties :

http://ecobio-attitude.org/index.html

 

Après l'attaque de fin 2009, et la destruction du site principal de notre association (déclarée il y a 29 ans !), site dont le nombre de visites et son influence internationale lors de la fausse pandémie "H1N1" a poussé la sinistre de la "santé" de l'époque à vouloir nous éliminer, nous avions alors réorienté notre site vers "Vivre sans OGM".

À présent, ce site : http://www.vivresansogm.org/topic/index.html ne servira plus que pour archiver le travail réalisé depuis 2009.

 

Artémisia collège retrouve un site propre :

http://www.artemisia-college.info/index.html

 

Nous vous encourageons à mettre ces 2 nouvelles adresses dans les favoris de votre navigateur, sachant que l'indexation des nouvelles présentions est différente(donc à refaire si déjà fait pour les anciennes).

Share
rejoignez moi sur viadéo
Sur Viadéo
Archives